Aller au contenu principal

Coopérative - Un nouveau directeur général chez Cerevia

Via cette nomination, Cerevia espère insuffler "une nouvelle dynamique" à son union de commercialisation.

 

© Cérévia

Le groupe coopératif Cerevia a annoncé la nomination par son Conseil d'administration d'Alain Caekaert au poste de directeur général, via un communiqué du 19 mars 2024. Il est en poste depuis le 11 mars dernier à Longvic (Côte-d'Or).

Lire aussi - Le groupe coopératif Arterris est de nouveau dans le rouge en 2022-2023


L'objectif est d'insuffler « une nouvelle dynamique au sein de l'Union de commercialisation », qui regroupe Dijon Céréales, Bourgogne du Sud, GIE Terre Comtoise et Oxyane. L'ensemble regroupe par ailleurs 19 000 adhérents.

Alain Caekaert était encore il y a quelques semaines directeur commercial et achat de Malteurop (groupe Vivescia), et directeur général de la filiale France-Allemagne du groupe. Il a précédemment travaillé chez Ralston Purina (nutrition animale), Archer Daniels Midland (ADM) Malting, et Lesaffre (division malt).

Les plus lus

Le bioéthanol pourrait représenter 1 % de la SAU française en 2035

Si la France compte 30 millions de voitures en 2035 dont 5 millions fonctionnant à l’E 85 à raison de 3,5 litres/100 km alors…

Prix des céréales - Nette progression des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 3 et le 6 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Net rebond des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 2 et le 3 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Prix des céréales - Repli des cours du blé et du maïs sur les marchés à terme en récolte 2023 mais hausse en récolte 2024

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 1er et le 2 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit…

Marché des engrais : tendance baissière en azote et phosphore

Malgré un contexte géopolitique incertain au Moyen-Orient engendrant la crainte de pressions sur les matières premières, le…

Tour de plaine en France : des surfaces de tournesol attendues stables entre 2023 et 2024, voire en légère baisse

Les pluies ont perturbé les semis de tournesol en France, qui se profilent sans grande évolution d'un an sur l'autre. 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne