Aller au contenu principal

Climat - Le Brésil veut augmenter sa surface agricole sans déforestation

© JoeBamz (Pixabay)

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva présentera à la Cop28 à Dubaï un plan visant à augmenter la surface agricole de son pays sans déforestation, via la conversion de pâturages, a annoncé le gouvernement le 23 novembre. 
À une semaine de la 28e conférence des Nations unies sur le climat (du 30 novembre au 12 décembre), l'annonce a été faite par Roberto Perosa, secrétaire en charge du Commerce et des relations internationales au sein du ministère de l'Agriculture, au cours d'une conférence de presse. «Nous avons réalisé une étude et avons comptabilisé près de 160 Mha de zones de pâturage. Sur ce total, environ 40 Mha se situent sur des zones de pâturage dégradées, mais très propices aux cultures. Alors, moyennant un certain investissement dans le sol, cette terre peut être convertie en zone cultivable», a déclaré M. Perosa. 

En dix ans, le gouvernement compte investir 120 Md$ et étendre les zones de culture du Brésil, qui passeraient de 65 à 105 Mha, sans déforestation. Selon lui, l'initiative privée permet actuellement de convertir près de 1,5 Mha chaque année. Le gouvernement veut accélérer et amplifier ce processus en s'appuyant sur des institutions financières brésiliennes.

Les plus lus

Cinq mesures pour atténuer l’impact des JO sur le transport des céréales sur la Seine

Après plusieurs semaines de concertation, l’ensemble des parties prenantes ont établi un certain nombre de règles pour éviter…

Transport de céréales pendant les JO 2024 : combien de temps sera arrêtée la navigation sur la Seine ?

En plus d’une huitaine de jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques Paris 2024, la circulation des péniches de…

Céréales – Des stocks hexagonaux 2023-2024 toujours plus abondants, selon FranceAgriMer

La consommation de la meunerie de blé tendre a été revue à la baisse entre janvier et février 2024. En maïs,…

Céréales au Maroc - La sécheresse inquiète déjà

Le Maroc constitue un important acheteur de céréales françaises.

« La consommation atone pèse sur les prix des céréales au même titre que la concurrence russe et ukrainienne », déclare Jean-François Lépy

Pour Jean-François Lépy, directeur général de Soufflet Négoce by InVivo, le salut de l’agriculture française passe par l’…

Céréales et oléoprotéagineux bio : regain d’intérêt en protéagineux, faute de tourteau de soja chinois

Fin janvier, le marché des grandes cultures bio enregistre un léger regain d’activité, avec des ventes en spot sur certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne