Aller au contenu principal

Brasserie
[ Covid-19 ] Bière : chiffre d’affaires en léger recul mais volume de vente en hausse pour AB InBev au troisième trimestre

© PeterKraayvanger (Pixabay)

Le brasseur AB InBev a publié un chiffre d’affaires de 12,816 Md$ pour le troisième trimestre de son exercice 2020 contre 13,172 Md$ l’an passé pour la même période. Le volume de vente global a légèrement progressé (+ 1,9 %) avec une hausse pour les marques de bière du groupe (Budweiser, Corona ou encore Stella Artois) mais un recul pour les boissons sans alcool et les autres types de boissons, ce qui permet cependant au brasseur d’afficher une hausse de la croissance organique de son chiffre d’affaires de 4 %.

Pour les neufs premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires s’affiche à 34,114 MD$ contre 38,994 MD$ au troisième trimestre 2019. Les volumes de vente depuis le début de l’année 2020 sont en recul, à 386,189 Mhl contre 419,448 Mhl.

Le bénéfice net d’AB InBev ressort à 1,578 MD$ pour ce trimestre contre 2,412 Md$ à la même époque l’an passé. Sur neuf mois, les chiffres montrent une perte de 2 ,916 MD$ pour cette année contre un bénéfice de 8,748 MD$ l’an passé.

Le recul des performances du groupe belgo-brésilien est à mettre sur le compte de la crise sanitaire. Comme pour ses concurrents, le meilleur troisième trimestre n’a pas compensé les reculs des mois de confinements et d’interdiction de la vente d’alcool dans certains pays à cette occasion. Et, comme pour les autres, si les prévisions du deuxième semestre sont meilleures que celles du premier, la volatilité et l’incertitude des marchés et des comportements de consommation au quatrième trimestre est dans tous les esprits, notamment depuis l’annonce de reconfinements par certains pays en Europe.

Dans la communication qui accompagne les résultats financiers, les dirigeants d’AB InBev expliquent vouloir jouer à fond la carte du numérique et des réseaux : numérisation grandissante de la relation avec les clients, investissements conséquents dans des plateformes de commerce électronique et recherche de nouvelles manières de connecter en direct les marques et les consommateurs.

Enfin, pour l’année en cours, et à l’image de bien d’autres entreprises du secteur, AB InBev ne présente plus de prévisions financières pour le reste de l’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Transgrain France va arrêter son activité !
L'annonce a été faite le 24 novembre par l'intermédiaire d'un laconique communiqué.
Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne