Aller au contenu principal

Campagne « catastrophique » pour les semences certifiées

Baisse des cours des céréales, progression des charges, demande faible… les semences certifiées perdent du terrain face aux semences fermières

CHUTE. Le marasme économique actuel a fait plonger, en grandes cultures, la part des semences certifiées au profit des semences fermières. Suivant les espèces, les résultats sont contrastés mais le constat demeure. Le phénomène est d’autant plus marqué pour les céréales à pailles, comme le blé et l’orge, dont les cours ont nettement reculé par rapport à la précédente campagne. Alors que les semences certifiées étaient proportionnellement plus importantes que leurs homologues fermières à l’échelle française, elles passeraient en blé sous la barre des 50 % pour la campagne actuelle, soit une chute de près de 10 % sur 2009/2010 selon le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants).

Seul le blé dur tire son épingle du jeu

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne