Aller au contenu principal
Font Size

Bilan
Année 2019 difficile pour Bunge Limited

Bunge, confronté à un reflux de ses activités à travers le monde, a profité de l'année 2019 pour se restructurer.

En 2019, le géant états-unien et international de l’agribusiness Bunge Limited a réalisé pour 41,14 Md$ de ventes nettes contre 45,743 Md$ l’année précédente. L’exercice s’est soldé par une perte globale de 1,32 Md$ contre un bénéfice de 233 M$ un an plus tôt.

En 2019, Bunge a traité 139,968 Mt pour sa branche agribusiness (collecte, transports, distribution et services des grains) contre 146,309 Mt en 2018, 9,606 Mt pour la branche huiles alimentaires (9,024 Mt), 4,531 Mt pour le segment produits meunerie (4,604 Mt) et 3,386 Mt de produits pour le sucre et les bioénergies (éthanol notamment). L’essentiel du recul du chiffre d ‘affaires provient des segments agribusiness et sucre/bioénergies.

Les huiles au top

Les activités concernant les huiles alimentaires se sont plutôt bien comportées sur l’année, la société enregistrant un record en termes de volumes écrasés et en taux d’utilisation de ses capacités de productions depuis cinq ans. Ces performances se combinent aussi avec des coûts de production au plus bas depuis cinq ans pour les produits soja et tournesol.

Restructurations

2019 aura été une année de restructuration et de réaménagements profonds pour l’entreprise : constitution d’une société commune avec BP au Brésil pour traiter les activités bioénergies (occasionnant une provision de 1,7 Md$ dans les comptes) ; passage d’un modèle économique organisé par région à un modèle opérationnel global ; installation du siège social à Saint Louis (Missouri) ; diverses cessions et désinvestissements dans différents pays…

Pour 2020, l’entreprise reste prudente et annonce des activités sensiblement en baisse pour la branche agribusiness, plutôt égales à celles de l’an passé pour les huiles et la partie alimentation/ingrédients. Les fondamentaux de marché devraient être cependant bien meilleurs en 2020 par rapport à 2019 pour les activités sucre et bioénergie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
Argus Media s'offre la société de conseil Agritel
Agritel souhaite devenir une agence de report de prix (PRA, Price reporting agency). Argus Media peut le lui permettre à terme.
Avril/DSM: Construction d'un site de production de protéines de colza pour l'alimentation humaine sur Dieppe au premier trimestre 2022
Les groupes Avril et Royal DSM ont annoncé le 15 juillet avoir finalisé leur partenariat, visant la construction d'une unité de…
La production russe 2020 de blé tendre à l'épreuve de nouvelles analyses
Les premiers échos de rendements de blé tendre en Russie s'avèrent décevants, ce qu’Agritel confirme. Deux importants analystes…
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste estime la récolte de blé tendre française à 31,3 Mt
Plus optimiste que le ministère, la société Stratégie Grains maintient sa fourchette de 32-33 Mt.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne