Aller au contenu principal

Activité portuaire
Hausse de 6, 5 % du trafic maritime pour Haropa Port au premier semestre 2021

Haropa Port, la nouvelle entité qui fusionne les ports du Havre, de Rouen et de Paris, affiche une dynamique positive pour cette première moitié d’exercice.

Bons résultats pour le premier semestre d’Haropa Port, qui a par ailleurs installé son conseil de surveillance (17 membres) le 9 juillet avec Daniel Havis comme président (5è au premier rang en partant de la gauche) et Emmanuèle Perron comme vice-présidente (4è au premier rang en partant de la gauche).
© Philippe Bréard / Haropa Port

Avec + 6,5 % de trafic maritime sur les six premiers mois de l’année, Haropa Port, entité qui fusionne les ports du Havre, de Rouen et de Paris depuis un mois, affiche une belle dynamique, retrouvant des niveaux d’avant Covid-19 pour certaines de ses activités.

C’est le cas notamment de la filière conteneurs (+ 43 %) qui affiche des niveaux dignes de ceux de 2018 et de 2019. Le trafic fluvial a cru de 14 % (70 000 EVP). Pour sa part, le trafic maritime a atteint les 40 Mt de marchandises (+ 6,5 % donc). « Si les vracs liquides restent stables à 18 Mt, ( recul conjoncturel des produits pétroliers et raffinés notamment pour raison d’arrêts techniques, mais hausse continue des produits chimiques et hydrocarbures gazeux), les conteneurs augmentent de 43 % en tonnage (à 14,6 Mt) et de 40 % en EVP (à 1,5 Mevp) ; les trafics inland progressent de 26 % ; les volumes en transbordement ont quasiment doublé par rapport à 2020 et dépassent même les niveaux de 2019 à la même période » peut-on lire dans le communiqué de presse publié ce mardi 20 juillet.

De même, « les activités de graves (+ 40 %) et de ciment/clinker (+ 92 %) renforcent la filière vracs solides » par ailleurs en baisse ce semestre, de 20 %), en raison de la campagne céréalière qui affiche un tonnage de 6,55 Mt, en retrait par rapport à l’année record 2020 (9,9 Mt à la même période).

La marque du Covid-19

L’apparition de la Covid-19 en 2020, puis la pandémie qui perdure à ce jour, a profondément bouleversé les usages du trafic maritime mondial, terrain de jeu essentiel pour Haropa Port. Notamment, le blocage du canal de Suez a redessiné la carte des routes maritimes, touchant notamment les activités du Havre. Des retards de traitement de la marchandise ont dû être gérés et les responsables d’Haropa Port « affiche désormais un retour à la normale ». A titre d’exemple, Haropa Port a traité plus de 60 « extra call », des escales exceptionnelles, non prévues dans les routines initiales, incluant accueil et manutention de ces navires. Ces derniers ne pouvaient être accueillis dans certains ports du range nord, victime de saturation. « Des records de mouvements de conteneurs ont en outre été enregistrés sur certains terminaux » précise encore Haropa Port.

Depuis le 1er juillet, la nouvelle structure des trois ports de la Seine a développé de nouvelles lignes feeder à partir du Havre : Espagne/Portugal, Royaume-Uni, nord de l’Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Céréales : une récolte française au-delà des 53 Mt dont 37,1 Mt de blé tendre, selon Agreste

Le service statistique du ministère de l’Agriculture a publié ses estimations de production pour la…

Le palier des 2 Mt de blé tendre exportées vers l’Algérie atteignable par l’Argentine
La récolte argentine de blé 2021/2022 s’annonce volumineuse. Un grand exportateur révèle avoir déjà réservé plus de 500 000 t de…
Prix des Céréales le 30 juillet : nouvelle hausse en blé tendre et en orge fourragère, dopés par les intempéries

Les cours des céréales à paille françaises ont de nouveau progressé sur leur marché physique respectifs entre les 29 et 30…

Roquette et NotCo s’allient pour créer des alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers
L’expertise de Roquette permettra à la start-up NotCo d’aller plus vite dans le développement de produits innovants à base de…
Ebro Foods cède une partie de Panzani au fonds CVC Capital
L’opération concerne les pâtes sèches, le couscous, les sauces et la semoule.
Prix des Céréales le 23 juillet : hausse du blé français avec le retour des pluies

Si les cours du blé et du maïs ont marqué le pas outre-Atlantique sur le marché à terme de Chicago, sur fond d’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne