Aller au contenu principal

Salon agricole
35 Innov’Space en 2021

Le Space, un des grands salons de l’élevage européen, est l'occasion de présenter des nouveautés. Quelque 108 innovations ont d’ailleurs été soumises au jury des Innov ‘Space qui en a retenu 35 en 2021, pour sa 25e « promotion ».

© Space

Le salon de Rennes n’ayant pu se tenir en 2020, les solutions primées l’an dernier seront exceptionnellement aussi mises en valeurs cette année sur les stands des lauréats comme le laboratoire Biodevas (solutions à base de plantes), Nutrilac ou Wisium (aliment lapin). Comme chaque année, passer en revue les Innov’Space souligne les grandes évolutions et les problèmes à résoudre.

C’est le cas des mycotoxines. Biomin continue par exemple à proposer des solutions comme FumZyne Silage, additif à pulvériser sur les ensilages de maïs pour détoxifier les fuminosines.

Du côté de la réglementation, à partir du 1er janvier 2022 la réglementation UE impose un passage de 95 % à 100 % de matières premières biologiques dans l’alimentation des pondeuses bio. Impossible ensuite d’utiliser des acides aminés ce qui impose de remonter le taux protéique dans les formules pour assurer la couverture en acides aminés essentiels. Or, la fraction protéique reste couteuse et compliquée à obtenir en Bio. D’où Ecomet, de Provimi Cargill qui associe des extraits végétaux, des matières premières et des vitamines pour réduire le recours au tourteau de soja sans dégrader les performances des élevages.

L’entreprise est également primée pour Neopigg, programme alimentaire destiné aux porcelets afin de faciliter leur sevrage pour réduire le besoin en traitement médicamenteux. L’approvisionnement durable est une autre thématique majeure.

Trotec France a recu une étoile pour son TrotecQ100 qu’elle fabrique à base de biscuits, pain, chocolat, bonbons, chips, pâtes et céréales dans la Drôme.

Et le breton Valorex lance une nouvelle gamme Inevo pour les volailles, avec des oléoprotéagineux travaillés par son ensemble de traitements mécaniques pour en améliorer la valeur nutritionnelle (énergie métabolisable et digestibilité des acides aminés).

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Oléagineux - Comment Saipol va accroître ses capacités de trituration à Sète et Lezoux

L'usine de Sète de la société Saipol, filiale du groupe Avril, triture de la graine de colza, tandis que celle de Lezoux broie…

Incendie - Quand va redémarrer l'usine de trituration de colza de Sète de Saipol ?

L'usine de Saipol dispose d'une capacité annuelle de trituration de graine de colza de 600 000 t à 700 000 t. L'unité d'…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne