Aller au contenu principal

Production raisonnée
A 20 ans, la filière CRC redouble de projets

A l’occasion de son 20e anniversaire, Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC (groupement d’intérêt économique pour des cultures raisonnées contrôlées), fait le bilan de actions accomplies et des projets de la filière.

Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC.
© GIE CRC

En 2019, ce sont 575 000 t de céréales qui ont été collectées et 525 000 t qui ont obtenu leur certificat de conformité produit CRC, après élimination des lots non conformes (non respect des exigences de moyens et/ou de résultats). Le blé tendre représente 95 % des volumes, le blé dur 4 %, tandis que le seigle comptabilise 2 000 à 3 000 t et le sarrasin quelques centaines de tonnes. Concernant la récolte 2020, la récolte est attendue stable d’un an sur l’autre. Si la sole engagée a progressé, à 85 000-90 000 ha, les rendements devraient être moindres du fait d’aléas météo : excès d’eau automnal, qui a perturbé les semis, et hivernal, qui a endommagé les cultures en place, sans oublier la sécheresse de ses dernières semaines qui pénalise le potentiel de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne