Aller au contenu principal

Santé animale
Vigilance face au virus de Schmallenberg

Une nouvelle émergence virale Dans le cadre d’investigations concernant des signes cliniques aigus de diarrhées fébriles chez les ruminants, un nouvel orthobunyavirus, nommé Schmallenberg virus a été identifié en novembre 2011.

Des troubles de santé d’origine inexpliquée affectant des vaches laitières ont été observés, entre août et octobre 2011, à l’est des Pays-Bas et dans les régions limitrophes d’Allemagne. Les symptômes étaient une hyperthermie (dans certains cas supérieure à 40° C), une perte d’appétit, une baisse de la production laitière pouvant atteindre 50 %, des diarrhées qualifiées de sévères et parfois des avortements. Le retour à la normale était observé en quelques jours. Les causes alimentaires et environnementales ont été exclues. Aucun agent infectieux n’a été identifié à l’époque.

Un « nouveau » virus identifié en Allemagne : le Schmallenberg virus (SBV)
Le laboratoire de référence allemand Friedrich-Loeffler-Institut (FLI) a identifié, en novembre 2011, un nouvel orthobunyavirus, nommé Schmallenberg virus SBV (en référence à une ville proche des foyers, située à 80 km au sud-est de Dortmund). Les séquences virales mises en évidence présentent un haut degré d’homologie avec le groupe Simbu du genre orthobunyavirus qui comprend les virus Akabane, Aino et Shamonda. Les virus du genre orthobunyavirus sont présents en Afrique, Asie, Australie mais n’avaient jamais été détectés en Europe. Nous sommes donc face à une nouvelle émergence virale.

Des symptômes qui semblent bénins chez les adultes mais des infections fœtales, sources d’avortement et de malformations en espèces ovine, caprine et bovine
En fonction de ce qui est déjà connu, ces virus atteignent les bovins, les buffles, les moutons, les chèvres. L’infection aiguë semble se manifester chez les bovins adultes par une hyperthermie, une perte d’appétit, une chute de production chez les vaches laitières et de la diarrhée. S’ils touchent des femelles en début de gestation (entre 30 et 70 jours de gestation chez la brebis, entre 30 et 150 jours chez la vache), ils peuvent entraîner des avortements et la naissance d’animaux malformés : arthrogrypose, raccourcissement des tendons du jarret, déformations de la mâchoire, hydranencéphalie. Les virus du groupe Simbu ne sont pas considérés comme zoonotiques. La transmission est vectorielle (cullicoïdes, moustiques ?) Cependant, il convient d’être prudent par rapport à ces éléments déduits car certaines caractéristiques pourront être spécifiques de ce « nouveau » virus.

Des mesures de surveillance hivernales et un schéma diagnostic mis en place en France
Compte-tenu des hypothèses de transmission vectorielle, la survenue d’infections aiguës pendant l’hiver paraît peu probable. Des conséquences de l’infection pourraient en revanche être observées chez des fœtus ou des nouveau-nés dont la mère aurait été infectée au cours de l’été ou de l’automne 2011. Un cas suspect est défini comme suit : avorton ou nouveau-né, malformé (arthrogrypose, raccourcissement des tendons du jarret, déformation de la mâchoire, hydranencéphalie, torticolis, etc.) ou nouveau-né présentant des troubles neurologiques (paralysie flasque, mouvements exagérés, hyperexcitabilité, difficulté à téter, ataxie, etc.). Une procédure diagnostique est à mettre en place dès le premier cas suspect dans le « bandeau nord-est » (Alsace, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardennes) ou lors de deuxième cas sur le territoire métropolitain hors bandeau nord-est survenant dans une même exploitation au cours d’un trimestre.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 10 février 2012.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière