Aller au contenu principal

Vidéo-surveillance et alarme anti-intrusion : le duo gagnant pour se protéger

Gérant de Proxisure Massif central, Jean-Sébastien Bonhomme et ses onze collaborateurs constatent un regain d’intérêt pour les systèmes de protection, y compris en milieu rural où les vols augmentent.

Après une carrière de quinze ans dans la gendarmerie, Jean-Sébastien Bonhomme s’est installé à son compte il y a onze ans dans le Cantal, d’où il développe son activité dans d’autres départements.
Après une carrière de quinze ans dans la gendarmerie, Jean-Sébastien Bonhomme s’est installé à son compte il y a onze ans dans le Cantal, d’où il développe son activité dans d’autres départements.
© SC

En quoi est-ce intéressant de s’équiper en vidéo-surveillance ?
La vidéoprotection est un outil parmi tant d’autres pour se protéger des vols et cambriolages. Mais seul, il ne peut pas répondre à toutes les problématiques. Pour être vraiment efficace, il est souvent couplé à des alarmes anti-intrusion, car l’idée c’est non seulement de voir ce qu’il se passe mais de réagir en cas de problème en appelant la gendarmerie. En France, les systèmes d’alarmes ne sont pas reliés à la gendarmerie.

Les technologies ont-elles évolué pour gagner en précision et éviter les « fausses » alertes ?
Aujourd’hui, les systèmes de vidéo-surveillance professionnels disposent de capteurs permettant de distinguer un animal d’un intrus, offrant une analyse fine de l’activité et évitant ainsi les fausses alertes. Actuellement, on voit fleurir sur internet, des offres de caméras à installer soi-même mais qui sont loin d’être efficaces à 100 % dans la mesure où elles englobent rarement tout le périmètre de la maison et où elles n’assurent pas de retransmission en direct.

Constatez-vous une hausse de demandes, y compris chez les agriculteurs ?
On a beaucoup de gens qui nous demandent, notamment en milieu rural, où les vols ont augmenté ces dernières années. Historiquement, nous avions l’habitude de travailler avec les agriculteurs pour l’installation de caméras de surveillance de leurs animaux, aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à nous commander des dispositifs de vidéoprotections. Par ailleurs, la multiplication des conflits de voisinage encourage certains à s’équiper. C’est une réalité.

Quel est le montant moyen de l’investissement ?
Pour une alarme avec capteurs vidéo, il faut compter aux alentours de 2 000 euros pour une maison normale. Notre secteur est l’un des rares actuellement où les prix ont baissé. La hausse de la demande nous permet d’acheter en plus grosse quantité.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière