Aller au contenu principal

Lentille Verte du Puy : Une très belle culture qui a de l’avenir

L'Organisme de Défense et de Gestion de la Lentille Verte du Puy a dressé le bilan de ses activités pour l'année 2023 devant une salle comble de producteurs ; preuve de l'intérêt que suscite toujours ce légume sec d'exception.

Avec une superficie semée en hausse (2558 ha contre 2440 ha en 2022), des rendements en progression de +18% avec 4.8 qx/ha et 12 392 qx récoltés au total, la Lentille Verte du Puy a repris des couleurs en 2023. Le nombre de producteurs affiche par contre une légère baisse (534 producteurs contre 558 en 2022), à l'image de l'évolution du nombre d'agriculteurs dans le département, a indiqué Grégory Sauvant, directeur de l'ODG Lentille Verte du Puy lors de l'assemblée générale le 2 février dernier à Costaros.
La qualité était au rendez-vous. Les lots contrôlés par la commission certification n'ont révélé aucun déclassement. Rappelons que producteurs, metteurs en marché, collecteurs/conditionneurs tout comme les produits bruts et finis, font chaque année l'objet de contrôles internes par l'ODG et de contrôles externes par le bureau Véritas.
En 2023, l'ODG s'est largement investi dans la promotion avec le soutien de la région AuRa et du Feader. La Lentille Verte du Puy a bien investi les réseaux Facebook et Instagram avec respectivement 14 147 abonnés et 2 246 abonnés. "N'hésitez pas à "liker" et à partager les posts de la lentille" a lancé le directeur de l'ODG à l'intention des producteurs connectés.
L'ODG a participé, pendant 3 jours, au salon international de l'agriculture à Paris en collaboration avec le comité de promotion des produits agricoles et agro-alimentaires et la Chambre d'agriculture sur le stand Haute-Loire. Enfin la communication est également passée par l'achat d'espaces publicitaires notamment lors des fêtes du Roi de l'Oiseau.
L'ODG mise aussi beaucoup sur la technique par le biais de sa commission très active animée par Patricia Tyssandier et Joël Batonnet, tous deux mis à disposition par la Chambre d'agriculture ; la première a rappelé quelques points importants à garder en tête lorsque l'on cultive de la lentille : "La lentille est autonome en azote. Elle se nourrit seule en azote et en autres éléments nutritifs, comme la potasse, via des nodosités. Pour que la lentille se développe au mieux, on peut compter sur la gestion des fumiers et des couverts végétaux, qui pourront être détruits en appliquant un désherbant avant le semis de la lentille" explique-t-elle.
 

S'adapter au changement climatique


Patricia Tyssandier a ensuite évoqué les conséquences du changement climatique perceptibles depuis quelques années et qui impactent sévèrement les plants de lentilles depuis deux ans. "La période critique de la floraison correspond à des épisodes de fortes chaleurs. Or, au delà de 27°C, notre lentille ne pousse plus ; les nodosités s'assèchent et les gousses avortent. Le changement climatique est là, et il faut l'accepter et s'y adapter au mieux". La commission technique entend conduire des essais en 2024 en vue de tester des solutions qui permettent d'éviter au maximum la perte de fleurs. Disposer de plants robustes dotés de 15 à 20 nodosités ou effectuer un semis à des dates différentes pourraient faire partie des adaptations. "Depuis quelques temps, nous avons moins de précipitations au printemps ; les lentilles sont belles mais les fleurs avortent. Nous devons en premier lieu cerner la température exacte où la lentille stoppe son développement, ce qui nous aidera à trouver des solutions pour passer au mieux ces périodes de fécondation" a complété le président de l'ODG Franck Rocher.
Joël Batonnet a dressé le bilan des travaux conduits en 2023 sur le plan technique avec des essais de produits phytosanitaires connus et homologués et quelques nouvelles spécialités, des visites d'essais et une journée de formation. 4 parcelles de permanences étaient ouvertes aux producteurs et seront reconduites en 2024. Joël Batonnet a ensuite fait appel aux producteurs volontaires pour la réalisation d'essais sur leurs parcelles afin de vérifier les effets d'un apport de carbonate comme protection contre la chaleur du système foliaire, mais aussi l'usage du biocontrôle ainsi que le décalage de dates de semis.
 

Très belle culture mais difficile à cultiver


"La lentille est une très belle culture, mais c'est la plus difficile à cultiver. Toutes les solutions sont donc les bienvenues" a souligné Franck Rocher qui quittera sous peu la présidence de l'ODG après ses 3 années de mandat (voir encadré). Après avoir évoqué la forte hausse du prix payé au producteur de la Lentille Verte du Puy (+40%) suite à l'action convaincante du groupement des producteurs de lentille, la parole a été donnée aux conditionneurs de l'AOP (voir dans cette page). Anthony Fayolle, vice-président de la Chambre d'agriculture et producteur de lentilles, a  insisté sur l'importance de l'enjeu du collectif : "c'est une force pour notre filière !".

 

Zoom sur...
Bilan de mandat pour Franck Rocher
À la tribune de l'assemblée générale de l'ODG, Franck Rocher qui arrive au terme de ses 3 ans de mandat en tant que président de l'ODG, a dressé un bilan de l'ensemble de ses actions. "J'ai pris la présidence dans une situation très difficile. Nous avons travaillé sur une caisse de péréquation, un projet qui a échoué en raison de discussions compliquées par la crise du Covid-19. Nous avons alors rebondi en sollicitant la Région AuRa, ce qui nous a conduit à travailler sur le plan lentille. En novembre 2021, nous avons rencontré le ministre de l'agriculture Julien Denormandie auprès duquel nous avons plaidé la cause de notre lentille, une petite culture qui répond aux exigences des Français. Nous avons fait de même au Sénat.
En 2022, le plan d'urgence lentille est entré en action. Certes les surfaces ont baissé mais nous sommes encore là ! 
En 2023, le groupement de producteurs a rencontré les conditionneurs et a obtenu une hausse de prix conséquente ; un vrai coup de force ! Nous, producteurs, nous avons des leviers d'action, et nous travaillons avec les acteurs de la filière ; nous arrivons par ailleurs à trouver des solutions à nos problématiques. J'ai été très fier de vous accompagner".
 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière