Aller au contenu principal

Une transhumance sous de bons auspices

2 500 brebis sont montées sur le mont Lozère pour rejoindre leur estive ce dimanche 18 juin. L'occasion de faire la fête autour d'une tradition prisée du grand public, venu autant admirer les BMC de la filière Élovel que profiter du marché de producteurs et des animations proposées à la station du mont Lozère.

2 500 brebis sont montées sur le mont Lozère pour rejoindre leur estive ce dimanche 18 juin. L'occasion de faire la fête autour d'une tradition prisée du grand public, venu autant admirer les BMC de la filière Élovel que profiter du marché de producteurs et des animations proposées à la station du mont Lozère.
2 500 brebis sont montées sur le mont Lozère pour rejoindre leur estive ce dimanche 18 juin. L'occasion de faire la fête autour d'une tradition prisée du grand public, venu autant admirer les BMC de la filière Élovel que profiter du marché de producteurs et des animations proposées à la station du mont Lozère.
© Marion Ghibaudo

Contrairement à 2022 où une sécheresse estivale dès le début du mois de juin avait contraint la transhumance à monter les brebis très tôt dans la journée, ce dimanche 18 juin était à température idéale pour que les BMC puissent se dégourdir les pattes le long de la montée. Cette race très rustique, adaptée au territoire et à ses conditions, ne craint pas de marcher puisque les brebis ont parcouru trente kilomètres en deux jours pour rejoindre les estives. Reconnue pour ses qualités bouchères et rustiques, cette race est prisée des éleveurs lozériens.
Les brebis, qui proviennent de quatre élevages réunis dans le groupement de Finiels depuis 1990 (et tous producteurs Élovel depuis le lancement de la filière), passeront donc l'été à plus de mille mètres d'altitude, sur près de 800 hectares de liberté, surveillées par des bergers et bergères. Même si le stress de la prédation est présent, cela ne décourage pas les éleveurs à transhumer leurs bêtes, qui profiteront ainsi d'une herbe de qualité avant d'affronter l'hiver dans les bergeries.
Plus de deux cents randonneurs se sont joints, à pied, à la montée des troupeaux en estive, les suivant depuis les exploitations, où les rattrapant sur des points précis du trajet, et jusqu'au mont Lozère.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière