Aller au contenu principal

Chambre d'agriculture
Une préoccupante spirale à l'inflation

 Réunis en session le 28 octobre dernier, les élus ont évoqué les grands dossiers du moment au premier rang desquels la sécheresse, la prédation et la hausse des charges.

Le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire, Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
Le président Yannick Fialip et le directeur Christian Buffière.
© HLP

Le 28 octobre, la Chambre d'agriculture était réunie en session pour faire le tour des sujets qui préoccupent les agriculteurs. L'assemblée a évidemment abordé la problématique de l'inflation généralisée et des fortes hausses des charges supportées par les exploitations agricoles. Et plus que jamais, les élus alertent sur l'importance de la souveraineté alimentaire de notre pays. Un message entendu et compris par le Préfet de Haute-Loire, Éric Étienne, qui assistait aux travaux de la session : "Si l'on ne produit pas chez nous (Ndlr : en Haute-Loire), on risque l'inflation mais en plus on va assister à la fuite des devises à l'extérieur du département. La spirale de l'inflation actuelle sur les prix de vente est préoccupante ; c'est une course à l'échalote qui doit être jugulée". Et dans ce contexte difficile, le préfet Étienne veut rester optimiste : "les choses évoluent dans le bon sens avec des prix de vente des produits agricoles en hausse et une augmentation du nombre d'installations aidées et le versement des avances PAC qui arrive... Il y a de l'espoir !" a souligné le représentant de l'État.

Calamités Sécheresse

Sur la sécheresse, autre crise majeure subie par les agriculteurs cet été, le représentant de l’État s'est félicité du travail accompli par les services de l'État en lien constant avec la profession : "Grâce aux arrêtés sécheresse mis en place très tôt, nous ne sommes jamais passés au niveau de crise". Sébastien Portal, chef de service développement des territoires, a fait un point détaillé sur ce dossier lors de la session. La Haute-Loire a proposé un dossier de reconnaissance anticipée auprès du CNGRA du 18 octobre avec un taux de perte de 30%. Une proposition acceptée par le CNGRA qui permettra aux agriculteurs impactés de percevoir une avance de trésorerie de 50%. "En parallèle, 26 bilans fourragers sont en cours et 10 exploitations agricoles vont être enquêtées début novembre afin de confirmer la carte du zonage et les taux de pertes préalablement proposés. Les agriculteurs peuvent faire une demande d’indemnisation en télédéclaration jusqu’au 30 novembre 2022". Sur ce dossier, le président Yannick Fialip a signalé que les agriculteurs attendaient avec impatience leur acompte pour acheter le fourrage qui leur fait défaut en raison de la sécheresse.

Loup - contraintes : un cri d'alarme

La prédation, sujet brûlant qui défraye la chronique depuis plusieurs mois, a bien sûr fait l'objet d'échanges entre les élus et le Préfet Étienne qui selon ses propres mots : "a mis l'ensemble des dispositifs possibles à disposition du territoire : tir de défense autorisé pour les agriculteurs qui en font la demande, tirs de défense interdépartemental avec la brigade loup et un tir de prélèvement à Chanaleilles". Au 28 octobre, le Préfet comptait 9 attaques (loup non exclu) en Haute-Loire et 2 toujours en examen par l'OFB. "Les meutes de loups explosent en France. On augmente les moyens à disposition pour faire face au loup. Au final, on défend la prédation..." regrette le président Fialip. Quant au président de la chambre régionale d'agriculture, Gilbert Guignand, il alerte : "Attention le loup risque d'attaquer des humains. Fin 2023, je redoute que des gens se fassent attaquer par le loup". Ce dernier a lancé un cri d'alarme sur un tout autre sujet qui paralyse le monde agricole : "Stop aux contraintes administratives et réglementaires ! Plus personne n'est dans les clous...". Sur ce point, le Préfet a signalé que la consigne était d'effectuer des contrôles groupés, ceci pour éviter la multiplication des contrôles. "Il faut peut-être nous faire un peu plus confiance sur nos faits et gestes sur nos exploitations" a ajouté Yannick Fialip.

La Chambre d'agriculture a ensuite présenté les tenants et les aboutissants du contrat d'objectifs et de performance (COP), un document de référence pour l'ensemble du réseau chambre d'agriculture.

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière