Aller au contenu principal

Une nouvelle unité fromagère en construction près de Mauriac

La coopérative de Bouriannes et la Société laitière de Mauriac construisent une nouvelle unité fromagère près de Mauriac. Sa mise en service est prévue fin mars 2007.

L’architecte du projet présente les nouveaux locaux aux élus et personnalités qui ont visité le chantier vendredi.
L’architecte du projet présente les nouveaux locaux aux élus et personnalités qui ont visité le chantier vendredi.
© L'Union du Cantal
Une nouvelle unité fromagère dotée d’une capacité de transformation et d’affinage de 1 500 tonnes de fromages par an est en construction dans le village de Bouriannes, sur la commune de Jaleyrac. Elle sera exploitée par la Société fromagère du pays de Mauriac, une SAS (Société par actions simplifiée) créée par la coopérative de Bouriannes et la Société laitière de Mauriac, qui se partagent à 50/50 son capital social. 1 000 m2 de locaux ont été construits. Ils complètent les bâtiments de 1 200 m2 occupés par l’actuel atelier de transformation et d’affinage de la laiterie de Bouriannes. La mise en service de ce nouvel outil qui, outre les ateliers de fabrication, comprendra trois caves d’affinage capables de recevoir 2 000 pièces de fromage chacune et un point de vente, est prévue pour la fin du mois de mars 2007. Elle pourrait déboucher à terme sur la création d’une dizaine d’emplois.

Un atelier pour deux entreprises
Dans les faits, l’entreprise privée et la coopérative travaillent ensemble depuis 1998, date à laquelle l’atelier-relais que la Société laitière de Mauriac occupait depuis 12 ans à Mauriac a brûlé. Depuis, la société livre son lait à la coopérative de Bouriannes : une petite partie est transformée en fromages (200 tonnes de cantal AOC environ), et l’autre revendue en l’état. “La coopérative nous a tendu la main. Plutôt que de reconstruire notre propre atelier et de reprendre chacun notre indépendance, nous avons choisi de mener ensemble un projet dont nous avions tous les deux besoin”, explique Philippe Sellier, directeur général de la Société laitière de Mauriac. “De notre côté, nous avions besoin de moderniser et agrandir nos ateliers qui, construits en 1974, avait été rénovés à deux reprises, en 1995 et 1999. Et, du fait de l’absence sur le plateau de ruisseau susceptible de recevoir nos rejets, nous avions surtout un problème d’épuration que seul un projet d’une certaine envergure nous permettait de résoudre”, complète Alain Meynial, directeur de la coopérative de Bouriannes et président de la nouvelle SAS.

1 500 tonnes de fromage par an
Les deux entités ont donc mis en commun un atelier de transformation et d’affinage, chacune gardant la maîtrise de sa collecte et de la commercialisation de ses produits. La Société laitière collecte 20 millions de litres de lait auprès de 130 producteurs de tout le département, et emploie une vingtaine de salariés. La coopérative traite quant à elle le lait de 40 producteurs du canton de Mauriac, avec lequel elle fabrique 800 tonnes de cantal AOC ou pâtes pressées, et emploie 24 salariés. Grâce à ce nouvel atelier, la Société laitière pourra augmenter sa production de cantal AOC sur le site de Bouriannes : elle devrait selon Philippe Sellier passer de 200 à 700 tonnes environ. Parallèlement, les deux partenaires envisagent de développer des produits de diversification en pâtes pressées. De plus, la création de nouvelles caves va permettre aux deux entreprises de s’adapter au futur cahier des charges de l’AOC cantal, qui prévoit un allongement des durées d’affinage. “C’est le plus gros projet porté par notre jeune collectivité, qui plus est sur l’une de ses communes rurales”, commente Gérard Leymonie, président de la communauté de communes du pays de Mauriac (elle regroupe huit communes) qui, parallèlement, a entrepris de raccorder le pôle laitier de Bouriannes à la tation d’épuration du pont du Vigean via une canalisation longue de 4,5 kilomètres.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière