Aller au contenu principal

Une nouvelle commune est née

Le département de la Creuse est passé de 260 à 259 communes suite à la fusion au 1er janvier 2016 de Parsac et Rimondeix.

© CD

Serge Jannot, jusqu’à il y a peu maire de Rimondeix, avait à cœur de faire évoluer sa petite commune. « Aujourd’hui, nos petites communes s’étiolent, leur avenir est incertain », explique-t-il. L’idée d’un regroupement de communes est née tout naturellement dans son esprit. Après une première tentative fin 2014 qui n’a pas été entendue par son conseil municipal, M. Jannot a jeté un pavé dans la mare durant ses vœux de 2015. « Je suis le dernier maire de Rimondeix » a-t-il lancé.

François Riva, maire de Parsac, a tout de suite accepté la proposition de regrouper les deux communes. « C’est une vieille histoire entre Parsac et Rimondeix, on travaille ensemble depuis longtemps. Et puis, il vaut mieux un mariage choisi qu’un mariage forcé » s’exclament-ils en cœur.
Ils se sont donc rendus à la Préfecture pour rencontrer le secrétaire général afin de faire les choses dans les règles. Début juillet 2015, l’adaptation du périmètre de la nouvelle commune de Parsac-Rimondeix était faite et celle-ci a officiellement « vu le jour » ce 1er janvier 2016.
En pratique, ça donne quoi ?
Le nouveau conseil municipal est composé des deux anciens conseils municipaux. Tout les élus restent, aucune modification n’a été faite, et ce, jusqu’aux prochaines élections de 2020. François Riva a été élu maire de la nouvelle commune le 6 janvier dernier, lors de la première séance du nouveau conseil municipal.
Les deux comparses ne voient que des avantages à cette union. En effet, entre l’homogénéisation du territoire, la mutualisation des moyens humains, matériels et financiers, la nouvelle commune a tout à y gagner. « On va pouvoir apporter un meilleur service aux habitants, une meilleure gestion de la commune tout en réduisant les frais de fonctionnement » annonce Serge Jannot. « De plus, la fusion fait de nous la 51e commune du département. On est plus représentatif et on a donc plus de poids pour se battre », ajoute-t-il.
« On a déblayé le terrain, j’espère que cette action aura un effet boule de neige et que d’autres suivront pour faire vivre nos petites communes encore longtemps. »

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière