Aller au contenu principal

Une nouvelle commune est née

Le département de la Creuse est passé de 260 à 259 communes suite à la fusion au 1er janvier 2016 de Parsac et Rimondeix.

© CD

Serge Jannot, jusqu’à il y a peu maire de Rimondeix, avait à cœur de faire évoluer sa petite commune. « Aujourd’hui, nos petites communes s’étiolent, leur avenir est incertain », explique-t-il. L’idée d’un regroupement de communes est née tout naturellement dans son esprit. Après une première tentative fin 2014 qui n’a pas été entendue par son conseil municipal, M. Jannot a jeté un pavé dans la mare durant ses vœux de 2015. « Je suis le dernier maire de Rimondeix » a-t-il lancé.

François Riva, maire de Parsac, a tout de suite accepté la proposition de regrouper les deux communes. « C’est une vieille histoire entre Parsac et Rimondeix, on travaille ensemble depuis longtemps. Et puis, il vaut mieux un mariage choisi qu’un mariage forcé » s’exclament-ils en cœur.
Ils se sont donc rendus à la Préfecture pour rencontrer le secrétaire général afin de faire les choses dans les règles. Début juillet 2015, l’adaptation du périmètre de la nouvelle commune de Parsac-Rimondeix était faite et celle-ci a officiellement « vu le jour » ce 1er janvier 2016.
En pratique, ça donne quoi ?
Le nouveau conseil municipal est composé des deux anciens conseils municipaux. Tout les élus restent, aucune modification n’a été faite, et ce, jusqu’aux prochaines élections de 2020. François Riva a été élu maire de la nouvelle commune le 6 janvier dernier, lors de la première séance du nouveau conseil municipal.
Les deux comparses ne voient que des avantages à cette union. En effet, entre l’homogénéisation du territoire, la mutualisation des moyens humains, matériels et financiers, la nouvelle commune a tout à y gagner. « On va pouvoir apporter un meilleur service aux habitants, une meilleure gestion de la commune tout en réduisant les frais de fonctionnement » annonce Serge Jannot. « De plus, la fusion fait de nous la 51e commune du département. On est plus représentatif et on a donc plus de poids pour se battre », ajoute-t-il.
« On a déblayé le terrain, j’espère que cette action aura un effet boule de neige et que d’autres suivront pour faire vivre nos petites communes encore longtemps. »

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière