Aller au contenu principal

Une méthode inspirée des marchés financiers pour gérer les écosystèmes

Chercheur au sein de l’Inrae Clermont-Auvergne, Nicolas Gross revient sur la méthodologie empruntée au marché financier pour caractériser et maximiser les bénéfices de la biodiversité.

Chercheur au sein de l’Inrae Clermont-Auvergne, Nicolas Gross revient sur la méthodologie empruntée au marché financier pour caractériser et maximiser les bénéfices de la biodiversité.
Chercheur au sein de l’Inrae Clermont-Auvergne, Nicolas Gross revient sur la méthodologie empruntée au marché financier pour caractériser et maximiser les bénéfices de la biodiversité.
© SC

Quel est l’objet de vos recherches ?
J’étudie la biodiversité, son organisation au sein des communautés, sa réponse face aux changements globaux ainsi que son effet sur le fonctionnement des écosystèmes. Je m’intéresse principalement à la diversité fonctionnelle des plantes et celle des animaux par l’utilisation du concept de « trait fonctionnel » que j’utilise pour comprendre le rôle de l’environnement abiotique et des interactions biotiques sur la structuration des communautés et le fonctionnement des écosystèmes.

Vous avez intégré une équipe internationale de recherche, pilotée par le CNRS et l’INRAE, qui a dévoilé l’an dernier une méthodologie inédite pour appréhender le fonctionnement des écosystèmes. En quoi s’inspire-t-elle de la gestion des marchés financiers ?
Dans cette étude, les scientifiques ont analysé la manière dont la distribution de la ressource entre espèces (leur biomasse) impacte les grands cycles biogéochimiques¹ ainsi que la décomposition de la litière et de la matière organique des sols. Faut-il favoriser une seule espèce au détriment des autres, ou bien au contraire favoriser des écosystèmes où les ressources sont distribuées équitablement entre espèces afin de maximiser les bénéfices de la biodiversité ? Pour répondre à ces questions, nous nous sommes inspirés des méthodes employées sur les marchés financiers.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière