Aller au contenu principal

Une journée pour encourager l’installation et le salariat en élevage laitier

Jeudi 19 octobre, le lycée agricole de Saint-Chély-d’Apcher a accueilli pour la première fois une journée dédiée à l’installation et au salariat dans l’élevage laitier, en collaboration avec la coopérative Jeune montagne.

Jeudi 19 octobre, le lycée agricole de Saint-Chély-d’Apcher a accueilli pour la première fois une journée dédiée à l’installation et au salariat dans l’élevage laitier, en collaboration avec la coopérative Jeune montagne.
Jeudi 19 octobre, le lycée agricole de Saint-Chély-d’Apcher a accueilli pour la première fois une journée dédiée à l’installation et au salariat dans l’élevage laitier, en collaboration avec la coopérative Jeune montagne.
© Marion GhibaudoPour entamer la journée et lancer l

Pour entamer la journée et lancer le débat, le lycée agricole avait organisé la diffusion du film « Même pas peur d’être éleveur », réalisé par Thierry Hetreau et Hervé Morainville, et qui, durant 52 minutes, souhaite démontrer pourquoi les éleveurs font ce métier. « Par passion, d’abord », ont résumé les auteurs du documentaire. Au ciné-théâtre, ce jeudi matin donc, il y avait foule pour assister à cette diffusion, emplissant la salle à presque capacité maximale.
Puis un débat a suivi, et des témoignages d’agriculteurs ont nourri les échanges. L’après-midi s’est poursuivie par des tables rondes sur le travail en élevage laitier et la visite de l’exploitation du lycée agricole.
Une journée qui, pour le directeur de l’Eplefpa, Olivier Martin, faisait du sens d’être organisée à Saint-Chély-d’Apcher. « Cela fait plusieurs années que nous travaillons avec la coopérative Jeune montagne », a rappelé le directeur de l’Eplefpa. L’établissement a rejoint en 2019 la zone de production de l’AOP Laguiole et vend donc le lait de l’exploitation attenante au lycée à la coopérative Jeune montagne. « C’est une idée qui nous trottait dans la tête depuis un moment, et je tiens à remercier tous les partenaires qui ont joué le jeu ». Objectif de la journée ? Redorer l’image de l’élevage en général et valoriser le salariat.
Les partenaires tenaient à ce qu’au moins une table ronde soit consacrée à ce sujet, durant l’après-midi, avec la présentation des groupements d’employeurs de Jeune montagne et Thérondels, récemment créés. « Ces témoignages sont importants pour nos jeunes, pour les faire réfléchir à, avant de s’installer, pourquoi pas aller travailler dans le milieu agricole laitier, allaitant, ou d’autres. Par exemple, ce matin, on a parlé des ovins, des équins, etc. ». Olivier Martin a aussi rappelé que les attentes sociétales changent, tout comme celles des jeunes agriculteurs qui vont s’installer ces prochaines années, et qui souhaitent « aussi prendre des congés, profiter d’une vie familiale pour qu’ils puissent vraiment s’épanouir ».

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière