Aller au contenu principal

Caprins
Une filière caprine porteuse d'avenir en Auvergne-Rhône-Alpes

Le 29 novembre dernier, les acteurs de la filière caprine régionale se sont réunis à Montrottier (Rhône) pour échanger sur les prochains enjeux. Pour que la dynamique régionale reste favorable, l’installation en élevage caprin est au cœur de tous les défis.

Dans la région, les éleveurs caprins fromagers possèdent, en moyenne, 65 chèvres, et les livreurs 180 chèvres.
Dans la région, les éleveurs caprins fromagers possèdent, en moyenne, 65 chèvres, et les livreurs 180 chèvres.
© © L.R

À l’échelle de la France, Au­vergne-Rhône-Alpes est la région qui possède le plus d’éleveurs ca­prins. Un palmarès partagé avec celui de la production fromagère fermière. Au total, 1 000 producteurs fermiers pro­duisent 35 % de la transformation fer­mière française de lait de chèvre. Pour­tant, la région représente seulement 14 % du cheptel national.
Un pourcentage qui peut paraître relativement faible, mais qui permet la production de trois AOP recon­nues : le picodon, la rigotte de condrieu et le chevrotin. L’axe de production continue de suivre un axe nord-sud. Ainsi, 75 % des élevages se situent en zone de montagne où 82 % des installations se font.

La production fermière en pleine dynamique
En moyenne, la taille des exploitations de la région est de cinquante hectares. Les fromagers possèdent, en moyenne, soixante-cinq chèvres. Les livreurs ont, quant à eux, connu un doublement du nombre de chèvres élevées en l’espace de quinze ans pour atteindre, en moyenne, cent-quatre-vingt chèvres et une livrai­son moyenne égale à 120 000 litres. En termes de production sur l’année 2020, les résultats ont progressé (876 kg de lait par chèvre en Rhône-Alpes). Mais l’écart avec la moyenne nationale se maintient (989 kg). Au total, 1 000 producteurs transforment à la ferme, avec une majorité de produits lactiques. La commercialisation se déroule surtout en vente directe, puisque plus de 70 % des producteurs vendent à la ferme et plus de 60 % sur les marchés.

Un prix du lait en progression
Au sein de la zone Rhône-Alpes, près de 30 millions de litres de lait de chèvre sont livrés par 275 producteurs. Agrial et la Fromagerie de la Drôme sont deux laiteries qui font, à elles seules, 85 % de la collecte régionale. Le reste des livraisons de lait se répartit entre plus de 20 établissements appartenant à des grands groupes, des PME ou des très petits collecteurs de taille artisanale.
Fait notable : d’après les données datant de 2018, Auvergne-Rhône-Alpes est la pre­mière région pour le nombre d’élevages caprins bio. Ils seraient 288 élevages en AB ou en conversion, essentiellement en fromagers fermiers, pour 15 144 chèvres, soit 12 % des effectifs régionaux. Selon l’enquête mensuelle laitière de Fran­ceAgriMer, 29,3 millions de litres de lait de chèvre ont été livrés en Rhône-Alpes en 2021. Un résultat plus faible qu’en 2020 (29,5 millions de litres), principalement lié à la qualité des fourrages de l'année. À titre de comparaison, ce volume était de 31,8 millions de litres en 2011. Néan­moins, le prix moyen annuel du lait de chèvre payé aux producteurs progresse. En 2021, le prix se situait à 772 € pour mille litres. Une jolie augmentation, par rapport aux 603 € payés en 2012.

Favoriser l’installation en filière caprine
Pour préserver cette dynamique favo­rable au lait de chèvre, les partenaires de la filière se sont engagés à valoriser la production, via une charte à l’instal­lation créée en 2018. Cette démarche est déjà très suivie par la Fromagerie de la Drôme qui a comptabilisé quatre nouvelles installations en 2021-2022 sur sa zone. Pour faciliter ces nouvelles arri­vées, la structure s’engage notamment à garantir le prix du lait pendant sept ans sur la grille 2021-2022 et à assurer un appui technique avec le contrôle laitier. Un véritable défi pour cette fromagerie bien connue pour la production de l’AOP picodon.
 

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière