Aller au contenu principal

CUMA
Une exploitation sur deux est en CUMA

La maîtrise des charges d’exploitation et notamment des charges de mécanisation est toujours une nécessité pour faire face aux évolutions du métier d’agriculteur. Les CUMA sont un moyen d’y parvenir.

Lors de l'Assemblée Générale
Lors de l'Assemblée Générale
© D.R.
Le 2 mars dernier la FDCUMA a tenu son Assemblée Générale au Lycée Agricole d’Ahun, l’occasion de revenir sur le bilan de l’activité 2006. Depuis quelques années, le nombre de CUMA se stabilise et atteint aujourd’hui 125. La baisse des actifs agricoles et la fusion d’anciennes CUMA tirent le chiffre vers la baisse tout en conservant quand même une bonne couverture du territoire départemental. Avec 2600 adhérents, une exploitation sur deux est en CUMA. Les activités « fourrages » touchent les 3/4 des CUMA, il s’agit donc de leur premier pôle d’activité. Les travaux d’aménagement des exploitations arrivent ensuite. La manutention et le transport connaissent la plus forte progression. En 2006, les CUMA ont investi pour 2,3 millions d’euro. Les prêts moyens termes spéciaux (MTS) demeurent la première source de financement des investissements soit 45 % du total, même si ce chiffre baisse un peu chaque année. Quant aux subventions, elles représentent 19 % du financement avec d’importantes variations d’une catégorie de matériel à l’autre. Les CUMA sont donc un moyen de maîtriser des charges d’exploitation et notamment des charges de mécanisation. Toutefois, il appartient à chaque groupe de maîtriser ses pratiques et son fonctionnement, d’échanger sur les projets individuels afin d’anticiper, de faire appel à de la main d’œuvre avec un salarié qui sera le lien indispensable entre l’adhérent et le matériel.


Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière