Aller au contenu principal

"Une exploitation agricole n'a de valeur que si elle est reprise"

 Depuis l'assemblée générale du 8 mars dernier, Laurine Rousset a laissé sa place à la présidence de JA43 à son secrétaire général, Julien Duplomb. Portrait.

Président de JA43 depuis le 8 mars dernier, Julien Duplomb souhaite travailler dans les pas de l'équipe  de Laurine Rousset qui l'a précédé.
Président de JA43 depuis le 8 mars dernier, Julien Duplomb souhaite travailler dans les pas de l'équipe de Laurine Rousset qui l'a précédé.
© © HLP

Après un mandat de 2 ans comme secrétaire général sous la présidence de Laurine Rousset, Julien Duplomb s'installe au poste de Président des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Le jeune homme de 27 ans voit cette nouvelle responsabilité comme une suite logique à son engagement personnel dans le syndicalisme. Il est adhérent à JA depuis ses 15 ou 16 ans sur son canton de St Paulien, au Bureau depuis 4 ans et désormais à la tête du syndicat départemental. "Depuis 2 ans déjà, je suis très investi, car chez JA on travaille en binôme secrétaire général et président ; ça ne fait donc pas une grosse différence pour moi" explique-t-il, serein quant à ses nouvelles responsabilités.
Avant d'être responsable syndical, Julien est avant tout agriculteur, installé en Gaec à 3 associés avec sa mère Béatrice et son père Laurent. Ils élèvent environ 120 montbéliardes qui produisent plus d'1 million de litres de lait (2 robots de traite), et engraissent génisses et jeunes bovins. L'exploitation compte 180 ha de SAU dont 10 ha consacrés à la culture de Lentille Verte du Puy, 40 ha de céréales et 40 ha de maïs irrigué. Ils ont également une unité de méthanisation, mise en place à l'installation de Julien en 2021, qui produit 120 kwh ; elle est alimentée à partir des effluents de l'élevage, de déchets provenant de l'extérieur et de 10 ha de seigle dédiés.
Mais pour Julien, comme pour ses parents ou son grand-père Jean Beraud, l'engagement syndical coule dans leurs veines. "Même si ce n'est pas mon père qui m'a demandé d'entrer aux JA, il n'y est pas pour rien. Il m'a montré l'exemple". Et quand en 2006, les JA conduits par son père Laurent ont organisé Terre de Jim à Vergezac, le petit Julien a entendu parler de l'événement pendant plus d'un an avant et un an après, alors autant dire que cette manifestation d'envergure l'a marqué.
 

"Faire bouger les choses"


Ayant apprécié de travailler aux côtés de Laurine Rousset, Julien veut poursuivre dans la continuité de ce qu'elle a entrepris, tout en voulant "apporter sa pierre à l'édifice, faire bouger les choses". Un des dossiers majeurs sur lequel il souhaite travailler, c'est celui de l'installation avec une attention particulière portée sur la transmission
Ainsi, comme cela a été présenté lors de l'AG de JA43, il souhaite créer un "pôle installation-transmission", regroupant tous les services dédiés sur le département : Chambre d'agriculture, Cerfrance, JA… "ça se fait déjà, mais on veut aller plus loin et travailler bien en amont, pour inviter les cédants à garder leur outil de production jusqu'à la transmission, puis accompagner les repreneurs" explique-t-il. L'idée est de recenser les exploitations qui n'ont pas de repreneurs 5 ou 10 ans avant le départ en retraite du cédant, et d'accompagner la reprise. Le jeune responsable met l'accent sur les chiffres, en soulignant : "une exploitation agricole n'a de valeur que si elle est reprise", incitant ainsi à un coût de reprise correct qui ne pénalise pas l'agriculteur qui part et n'enfonce pas le jeune qui reprend. Julien Duplomb est persuadé que la mise en place d'un tel pôle "peut se faire au niveau départemental, sans trop de moyens financiers".
 

Défendre et promouvoir le métier


Bien sûr le jeune élu veut aussi poursuivre le travail en cours depuis les grandes manifestations de cet hiver, sur la défense du métier et du revenu des agriculteurs, et sur une meilleure considération du métier et de ceux qui l'exerce, notamment en diminuant les contraintes qui "pèsent lourd" sur le dos des exploitants. Mais il se veut positif à travers de multiples opérations de promotion du, métier. Le premier rendez-vous s'annonce déjà avec La ferme s'invite en ville ce week-end au cœur du Puy-en-Velay, une opération séduction en direction des citadins. 
Cet été, JA43 reconduira ses Pauses fermières au bord des grandes routes de Haute-Loire pour mettre en avant les savoir-faire des agriculteurs et les produits issus de leurs fermes…
 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière