Aller au contenu principal

Sur les monts du Cantal
Une cité pour les estives, un scénoparc pour la vache

La veille de la fête de l´estive, Maurice Brunio, l´un des responsables de la Compagnie des Taxis-brousse, a présenté les deux projets touristiques que sa maison de production prépare pour Valette et Allanche avec la volonté de les faire fonctionner en réseau.

© AA
"L´idée du scénoparc des vaches rouges est née de la rencontre avec Pierre Fouillade", rappelle Maurice Brunio de La Compagnie des Taxi-Brousse. "J´ai 10 hectares et je ne sais pas quoi en faire. J´aime bien les rennes et j´aimerais qu´un jour ils amènent des cadeaux de Noël aux enfants de ma commune", lui aurait confié l´élu. "C´est bien, mais il faudrait aller un peu plus loin", a répondu Maurice Brunio en suggérant de développer l´alliance entre l´homme et l´animal depuis les origines. "Aujourd´hui, ce parc comporte 35 à 40 hectares mais il pourrait s´agrandir. Il racontera la domestication depuis la préhistoire, la naissance des races et se situera entre Valette et Marcombe." Un stationnement de 200 à 250 voitures et d´une dizaine de cars est envisagé.Le scénoparc "Terra bovina"L´arrivée se fera par un gué, puis il y aura un cheminement piétonnier. L´Atelier 4 de Clermont-Ferrand vient d´être retenu pour dessiner l´architecture du bâtiment d´accueil. Il s´agira d´une "banne", une énorme corne de 10 mètres de haut et de 40 mètres de long, tressée de châtaignier qui épousera la paroi rocheuse. ¿ la sortie de ce premier pavillon, les visiteurs se retrouveront sur le parcours paléolithique à l´affût des rennes, des chevaux de Prejvalski, des boeufs musqués, des bisons d´Europe, des aurochs… Des brumes artificielles signaleront le passage vers le néolithique, dans une clairière illustrant la sédentarisation de l´homme et la domestication des animaux. Vaches highland, watusi, longhorn, buffle, yack… y prendront place. Une sapinière abritera la maison d´un ethnologue, porte ouverte sur le monde. Dans un coin restauration, il sera possible de déguster des pains et des fromages de différents continents. Un buron, invitera les visiteurs à découvrir le fonctionnement d´un troupeau de salers avant de revenir au pavillon d´accueil où seront commercialisés quelques produits dérivés avec le souci d´être particulièrement sélectif. Début des travaux en octobreAutre point, plusieurs documents papier seront remis aux visiteurs à l´entrée du parc afin d´éviter les panneaux explicatifs. Des bâtiments techniques seront construits et d´autres pavillons pourraient, par la suite, venir se greffer sur cette base. Un avant-projet détaillé doit être remis dans un mois. Les travaux commenceront début octobre et l´ouverture du scénoparc est fixée pour 2005. Un investissement de 4,5 millions d´euros est envisagé avec 80 % d´aides diverses. Les 20 % restants nécessiteront un emprunt de la communauté de communes du pays Gentiane. Une société d´économie mixte vient d´être constituée avec un capital ouvert au public à raison de 1 000 euros la part. 60 000 visiteurs, 8 à 10 permanentsL´objectif de fréquentation a été fixé à 60 000 visiteurs par an. 8 à 10 permanents devraient être embauchés sur le site. Par ailleurs, il est question d´organiser, tous les deux ans, des entretiens autour de la vache dans le monde et le collège de Riom-ès-Montagnes pourrait accueillir un centre de ressources documentaires sur cet animal.Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 31 mai 2003.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière