Aller au contenu principal

Loup
Un tir de prélèvement accordé à Chanaleille

 Après des mois de lobbying et de pression intense de la part du syndicalisme agricole et des acteurs professionnels, les éleveurs viennent d’obtenir « un premier pas ».

Au mont Mouchet, une mobilisation contre le loup à l'appel de Mickaël Tichit a eu lieu
Face à une prédation importante, le Préfet référent loup a autorisé le tir de prélèvement sur 5 communes 
de Margeride dont Chanaleilles en Haute-Loire.
© RL48

Une autorisation de tir de prélèvement vient d’être signée par le Préfet référent Loup en Margeride sur la commune de Chanaleilles côté Haute-Loire et sur deux communes en Lozère St Alban Limagnole et Lajo, fortement impactées par les attaques de loups cet été. Même décision pour 2 autres communes, dans le Cantal, Ruynes en Margeride et Clavières.

« Ce tir de prélèvement est le résultat d’un gros travail entre les jeunes agriculteurs, la FDSEA, la chambre d’agriculture et le préfet  référent Loup Jean-Paul Celet», soulignent les responsables syndicaux du département comme leurs voisins lozériens. Claude Font président de la FDSEA explique : «L’autorisation de tir de prélèvement arrive en bout de chaine après les autorisations de tir de défense simple, puis de tir de défense renforcée. En Haute-Loire, nous n’avons même pas de tir de défense renforcée, alors nous n’aurions jamais pu avoir cette autorisation si nous n’avions pas travaillé au niveau du territoire de la Margeride. C’est une décision interdépartemental, et c’est une grande première».

On peut dire que c'est une réelle victoire syndicale, pour ce dossier qui mobilise les énergies depuis de longs mois. Mais maintenant les agriculteurs attendent des résultats concrets et probants avec un tableau de chasse pour espérer une diminution de la prédation.

Sans attendre, le Préfet de Haute-Loire Éric Étienne a annoncé lors de la session de la Chambre d'Agriculture vendredi 28 octobre, une mobilisation de toute la brigade des lieutenants de louveterie pour des opérations de tirs de prélèvement sur la commune de Chanaleilles, et ce dès ce jour. L’objectif étant bien de tuer le loup sur ce secteur fortement prédaté. À l'heure où nous bouclons, aucune information ne nous est parvenue quant à l'issue de cette opération de tirs…

Sur cette avancée, Claude Font précise : «On sait que 40 % des prélèvements sur le territoire français sont faits par des tirs de défense simple et près de 60% par des tirs de défense renforcée. Alors, j’invite les éleveurs du secteur à demander a minima, le tir de défense simple qui permet aussi de prélever du loup…». Une autorisation de tir de défense permettrait de suivre le protocole et de renforcer le dispositif.

Autorisation de tir de prélèvement

Soulignons que pour qu’un tir de prélèvement soit autorisé, les agriculteurs doivent prouver qu’ils « ont utilisé tous les moyens de protection mis à leur disposition » : clôtures, chiens de protection (majoritairement des patous), bergers, etc. Des moyens de protection financés à 80 % par l’État. Puis, si cela ne suffit pas et que le loup attaque les troupeaux, des autorisations de tirs à différents niveaux sont accordés par les préfectures départementales (tir de défense simple, renforcé, territorial) avant d’arriver au tir de prélèvement, en dernier recours.

Considéré comme une dérogation, le tir de prélèvement a été accordé par le préfet Celet, désigné référent loup, et préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes. Le tout encadré par le plan loup 2018-2023.

À suivre…

Si les responsables professionnels et syndicaux du département saluent cette décision du Préfet référent Loup -ayant insisté à plusieurs reprises pour obtenir ces tirs de prélèvements, et notamment lors de la rencontre le 17 octobre sur ce secteur- ils restent mobilisés. En effet, cette mesure ne les satisfera que si elle est suivie de résultats.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière