Aller au contenu principal

Le délégué cantonal de GDS Creuse
Un relais pour renforcer la proximité

En santé animale, les données évoluent rapidement avec un impact collectif majeur. Le délégué cantonal de GDS Creuse constitue un relais privilégié dans notre dispositif sanitaire départemental.

La rénovation de l’organisation sanitaire française, initiée avec les États Généraux du Sanitaire depuis début 2010, était nécessaire avec les évolutions des élevages, des éleveurs et de leur environnement. Dans cette nouvelle gouvernance, le maintien du trépied historique, administration (DDCSPP), vétérinaires, éleveurs (GDS) comme socle s’est révélé incontournable. Le délégué cantonal, relais de proximité, voit son rôle renforcé dans ce schéma d’approche sanitaire collective encore plus indispensable aujourd’hui.

 

Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relais d’information privilégié
Une des missions du délégué cantonal est de remonter les besoins et d’assurer le relais d’information, entre le terrain et nous, pour toutes problématiques ou demandes propres à une zone, une production ou un type d’élevage. Pour cette mission, le délégué reçoit une information trimestrielle avec un bilan des actions réalisées et une présentation des événements à venir. Également, pour faire évoluer nos actions en adéquation avec vos besoins, une sollicitation, par le biais de questionnaires, est effectuée auprès de chaque délégué. Par ailleurs, le délégué cantonal est consulté dans le cadre de la commission protection animale. En tant qu’acteur de terrain, il a connaissance des problèmes que peuvent rencontrer certains éleveurs. Le délégué cantonal représente donc un de nos interlocuteurs privilégiés.

 

Une participation active à la politique sanitaire du département
Chaque année, au mois d’avril, l’assemblée générale (AG) de GDS Creuse rassemble nos délégués cantonaux. Elle discute et entérine la politique sanitaire du département concernant les différentes espèces de rente et ses grandes orientations avec une forte implication des délégués cantonaux. Ces dernières années, plusieurs résolutions de l’AG ont défini notre politique et permis l’obtention de la situation favorable actuelle pour les prophylaxies « historiques » ou autres maladies. En IBR, cela permet de placer la Creuse en position propice pour la commercialisation, d’envisager l’éradication pour bénéficier des allégements dans le cadre d’un statut favorable.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 2 août 2013.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière