Aller au contenu principal

Un public réceptif au rendez-vous

© HC

Pour la 6e édition des Rencontres Made in Viande, qui a eu lieu du 24 au 31 mai 2021, les professionnels de la filière Élevage et Viande ont ouvert leurs portes dans toute la France. Cette année en Creuse, la section bovine de la FDSEA a de nouveau reconduit ces Rencontres, une occasion unique pour découvrir et redécouvrir ce secteur à travers des visites inédites et des ateliers, et mieux comprendre les enjeux de ces métiers auprès du grand public.
Après l’annulation des Rencontres Made in Viande l’an passé, l’événement semblait attendu pour sa reprise cette année.
En Creuse, 6 professionnels de la viande* ont choisi d’ouvrir leurs portes afin de montrer au grand public la réalité de l’élevage et leur façon de travailler. Casser les clichés n’est pas chose facile : « Votre stabulation est très propre, nous avez fait le ménage pour l’occasion ? » a-t-on pu entendre chez M. et Mme Guillemin à Boussac-Bourg. « Non c’est tout le temps propre, qui voudrait travailler dans un environnement sale ? » Les idées reçues ont la vie dure.

Une découverte réciproque
Si les professionnels (éleveurs, bouchers, etc.) ouvrent leurs portes pour faire découvrir leurs métiers, ils sortent également enrichis de ces rencontres. Le contact direct avec les consommateurs et leurs questions leur permet de mieux connaître leurs attentes et ainsi de s’adapter si besoin. La transparence est primordiale, la question de l’alimentation animale revient ainsi fréquemment. 20 ans plus tard, la crise de la vache folle montre qu’elle a laissé des traces profondes dans les esprits, au point qu’aujourd’hui, on le sent bien, la question de l’alimentation des animaux, et particulièrement des bovins reste un sujet central et sensible. Les farines animales ? interdites. Les OGM ? interdits. Les hormones ? interdites. L’inquiétude sous-jacente à la question indique clairement que le consommateur n’en veut pas. Dans la plupart des exploitations, le fourrage vient de la ferme, les vaches sont au pré presque toute l’année, leurs veaux restent avec elles au moins jusqu’au sevrage. Ce qui est l’évidence pour un éleveur ne l’est pas du tout pour beaucoup de consommateurs, abreuvés d’images d’élevages géants d’outre-Atlantique et de chiffres délirants d’associations militantes.
« En France ce n’est pas ça, l’élevage se fait à taille humaine, à l’échelle familiale, à 100 vaches, on est déjà au-dessus de la moyenne ». Et le consommateur ne peut que constater que 100 vaches ce n’est pas si énorme.

Un public averti
Mais les visiteurs n’étaient pas pour autant totalement ignorants du monde agricole, en témoignent leurs questions parfois pointues, sur les périodes de vêlage, les maladies ou leurs traitements.
Parce que les citoyens prêtent une attention particulière à leur alimentation, en privilégiant des produits issus du savoir-faire local, garants de qualité et de modes de production responsables et durables. En attendant l’an prochain, on peut espérer que ces visiteurs sauront se faire ambassadeurs, et que les Rencontres Made in Viande atteindront par leur intermédiaire les consommateurs les plus éloignés du monde de l’élevage et de ces professionnels passionnés.

* La Bouchée Locale à Magnat-l’Étrange, Artisan boucher en circuit court avec 7 éleveurs locaux
- L’élevage du Veau d’Or à Mainsat, Élevage de veaux sous la mère
- La Boucherie Rimareix à Aubusson, artisan boucher
- L’Élevage Guillemin Thierry et Carole à Boussac-Bourg, élevage de parthenaises
- L’Élevage Ludovik Legay à Thauron, élevage bovin
- L’Élevage Mélanie Richon à Gouzon, élevage bovin

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière