Aller au contenu principal

Un projet stratégique à l’horizon 2030 pour Alliance Forêt Bois

La coopérative forestière Alliance Forêt Bois était en Limousin le 30 mai dernier pour son assemblée générale de section. Avant la visite de terrain de l’après-midi à Soubrebost, les participants ont fait le bilan de l’année 2021 et évoqué le projet stratégique de la coopérative.

Sur une parcelle test de douglas.
Sur une parcelle test de douglas.
© P. Dumont

2021 aura été l’année du retour à la normale pour Alliance Forêt bois. Après une année 2020 perturbée, la coopérative a su tirer son épingle du jeu ces derniers mois. La reprise économique et la forte demande de bois de tout type a permis de retrouver le niveau de 2019 avec 2,69 millions de tonnes de bois commercialisées. Lauréate d’un Appel à Manifestation d’Intérêt lancé dans le cadre de France Relance, Alliance Forêt Bois a su dynamiser le reboisement sur l’ensemble de sa zone d’action. 580 dossiers ont ainsi été déposés représentant quelques 3 100 hectares de reboisement et 8,9 M€ de financement. Par ailleurs, en 2021, la coopérative, et particulièrement Forelite, sa filiale plan et semences forestières a renforcé ses actions : diversification de plants en godet, implantation de vergers de graines de Pin maritime, production d’espèces adaptées au changement climatique… Toujours en lien avec le changement climatique, Alliance Forêt Bois a aussi conduit un projet dans le cadre du programme innovation de la Fondation Plantons pour l’Avenir. Des parcelles tests ont été installées chez les adhérents afin d’évaluer de nouvelles essences, des mélanges d’essence, de nouvelles conduites de peuplement plus adaptées au changement climatique ou encore procéder à des tests de migration d’essence. À l’heure où les attentes sociétales sur la gestion forestière et le changement climatique sont fortes, le bois, « éco-matériau et énergie renouvelable par excellence » a une carte à jouer comme l’a rappelé le directeur de la coopérative dans son rapport d’activité. L’adaptation de la forêt au changement climatique se retrouve d’ailleurs dans le projet stratégique d’Alliance Forêt Bois. Deux autres axes forts sont mis en avant : la souveraineté nationale et la valorisation des métiers de la filière. En effet bien que le pays soit très boisé et que la demande soit forte, la France reste importatrice du fait notamment d’une ressource insuffisamment exploitée. « Devenir souverain en produits bois et ne plus dépendre des importations extérieures sur certains marchés est une de nos priorités », souligne Stéphane Viéban, directeur général de la coopérative. Les métiers de la filière demeurant encore méconnus, Alliance forêt bois compte s’impliquer encore davantage dans la formation des jeunes, notamment par l’alternance.
L’assemblée générale s’est poursuivie l’après-midi par la visite de plusieurs parcelles tests. Sur la première, un test comparatif de plans de Douglas en godets et racine était conduit. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec les plans en godets, solution qui paraît être la mieux adapté aux conditions sèches du printemps. Les participants ont également échangé sur la pénibilité du travail en forêt, La coopérative s’efforçant travailler à sa réduction. Une autre parcelle en régénération naturelle a permis d’ouvrir le débat sur ce type de conduite sylvicole et sur l’intérêt de conserver ou non, les arbres les plus gros encore quelques décennies.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière