Aller au contenu principal

« Un projet de loi qui permet de redonner des perspectives aux agriculteurs »

Yannick Fialip, président de la commission économique de la FNSEA, a été auditionné par le Sénat au sujet de la proposition de loi pour un choc de compétitivité en faveur de la ferme France, portée par le sénateur altiligérien Laurent Duplomb.

Yannick Fialip, président de la commission économique de la FNSEA, a été auditionné par le Sénat au sujet de la proposition de loi pour un choc de compétitivité en faveur de la ferme France, portée par le sénateur altiligérien Laurent Duplomb.
Yannick Fialip, président de la commission économique de la FNSEA, a été auditionné par le Sénat au sujet de la proposition de loi pour un choc de compétitivité en faveur de la ferme France, portée par le sénateur altiligérien Laurent Duplomb.
© HLP

Le 25 avril, vous avez été auditionné par la présidente de la commission économique du Sénat sur ce projet de loi qui a été déposé le 14 février par Laurent Duplomb et un groupe de sénateurs. Que pensez-vous de cette proposition de loi ?
J’ai été auditionné avec Luc Smessaert, président de la commission fiscale et sociale de la FNSEA par Sophie Primas, sénatrice des Yvelines et présidente de la commission économique du Sénat. Cette PPL est intéressante car un certain nombre d’articles reprennent des propositions de la profession agricole.
C’est une bonne proposition de loi car elle permet sur des sujets essentiels (moyens de production, emploi, eau) de retrouver un peu de liberté d’entreprendre dans le métier d’agriculteur ; elle redonne aussi de la compétitivité à travers une baisse des charges sur la fiscalité et fournit l’investissement nécessaire à l’activité agricole à travers des aides sur la modernisation et la création du « Livret Agri » pour faciliter l’accès à l’emprunt du secteur agricole et agroalimentaire. Elle répond à de nombreuses problématiques identifiées par la profession agricole ; certains sujets feront l’objet d’une action sur du long terme et d’autres sur du court terme, c’est par exemple le cas de la proposition de remonter le plafond des plus-values en agriculture (de 250 000 € à 370 000 €). Ce qui signifie qu’un certain nombre d’exploitations de Haute-Loire pourraient bénéficier de cette mesure. Cela fait partie des points que nous comptons fortement pousser dans le projet de loi de finances 2024 et qui sera débattu au parlement dès l’automne 2023.
La PPL institue un haut-commissaire aux normes, qui s’intéressera aux problèmes de surtranspositions européennes, et dont on a bien besoin. La PPL intervient aussi dans le domaine de l’emploi, un sujet important puisqu’il va être l’un des facteurs limitants au développement de l’agriculture demain ; les sénateurs entendent pérenniser le dispositif d’exonération TO-DE pour les employeurs, prévoient une exonération de charges pour les contrats courts et favoriser le recrutement en agriculture en permettant de cumuler le RSA avec un emploi dans l’agriculture. Ajoutons aussi un renforcement du crédit d’impôt sur le service de remplacement.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière