Aller au contenu principal

Un CER plus ouvert, plus communiquant

L’association de gestion, ouverte à l’agriculture mais aussi à d’autres activités, veut mieux se faire connaître.

Le directeur, Éric Minier, et son président, Jean-Marc Delbos.
Le directeur, Éric Minier, et son président, Jean-Marc Delbos.
© R. S.-A.
Depuis à peine plus d’un an, l’association de gestion et de comptabilité du Cantal, CER France (anciennement CGA-15), n’est plus exclusivement agricole. Elle compte aussi autour de 350 adhérents commerçants et artisans, essentiellement issus de l’antenne départementale de l’association de gestion comptable d’Auvergne ; branche qui aujourd’hui n’existe plus.

“Accompagner l'agriculteur”

Une ouverture qui tient sans doute à une question de survie. Les exploitations sont de moins en moins nombreuses et le phénomène des sociétés (de type Gaec) va croissant, limitant de fait le nombre d’adhésions. Même si elle cible désormais l’ensemble des très petites entreprises, l’association, devenue membre de l’ordre des experts comptable, sait combien elle doit à l’agriculture, son cœur de cible. “Nous avons encore beaucoup de choses à faire ensemble”, a estimé le président, Jean-Marc Delbos, lors de la dernière assemblée générale, le 23 avril. Il en a aussi profité pour rappeler son attachement à convaincre les jeunes qui s’installent de rejoindre le CER France. M. Delbos précise que le rôle de sa structure n’est pas de “déresponsabiliser l’agriculteur”, mais de “l’accompagner” alors qu’il “garde le choix et la responsabilité de ses décisions”.  

3140 exploitations adhérentes

Mais pour réussir ses nouvelles ambitions, l’association a besoin de mieux se faire connaître. Le président en convient, en soulignant la nécessité de communiquer avec les agriculteurs et avec l’extérieur. “Nous sommes une entité de plus de 3 000 adhérents qui emploie plus de 100 salariés sur cinq sites dans le département et... personne ne nous connaît”, constate-t-il. Une discrétion à laquelle le CER compte bien mettre un terme, s’appuyant sur la satisfaction de celles et ceux qui leur font confiance pour leur comptabilité, mais aussi pour le volet conseil fiscal (optimisation des dispositifs légaux) et économique (accompagnement dans les objectifs d’investissement ou de développement). 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière