Aller au contenu principal

Un camion ambulant de cuisine du terroir

Mélissa Bouchut vient de démarrer une activité de Food Truck dans le bassin du Puy. Son camion restaurant propose une cuisine simple à base de produits du terroir. Objectif : valoriser le travail des producteurs.

POP Du Pré au Plat : une autre manière de consommer des produits du terroir.
POP Du Pré au Plat : une autre manière de consommer des produits du terroir.
© HLP

Depuis quelques jours seulement, Mélissa Bouchut est au volant de son camion restaurant (Food Truck) “POP - Du pré au plat”, qu’elle déplace de site en site dans le bassin du Puy-en-Velay. Dans sa petite cuisine, Mélissa concocte des plats préparés avec des produits issus des fermes du département ; des plats à emporter ou à consommer sur place. Une manière pour elle de valoriser le travail et les produits des agriculteurs. “Car ce sont eux qui nous font manger. Ils travaillent tellement dur ! ; c’était important pour moi de valoriser leur travail en préparant leurs produits de la manière la plus simple qu’il soit” explique la jeune femme qui a pris soin de présenter chacun des  producteurs avec qui elle travaille, au dessus de son comptoir. On peut ainsi déguster des burgers “terroir” composés de pains maison à la farine de lentilles, de steacks hachés d’Aubrac du producteur Joël Eyraud (St Privat d’Allier), de fromages des Gaec de l’Amalthée (Vazeille Limandre) et du Brancouny (Saugues), et de petits oignons frits... Chaque jour, elle prépare un mijoté accompagné de féculents issus de l’entreprise altiligérienne Celnat et de légumes du moment. Les friands de charcuteries apprécieront ses terrines de campagne préparées à partir des porcs de l’éleveur Etienne De Veyrac. Pour le dessert, vous aurez le choix entre un fondant au chocolat, des cookies “maison” ou les glaces fermières de la Ferme Pays (Vergezac). Ces plats sont accompagnés de boissons “locales” bien sûr !
Passionnée de cuisine, Mélissa ne se prédestinait pourtant pas à ce métier au départ, même si elle connaissait plutôt bien ce domaine, son père ayant été à la tête d’une auberge. Avec un DUT “gestion administrative et commerciale” spécialisée dans l’art et une licence “administrateur culturel”, elle se prédestinait à devenir administratrice de spectacles. Mais ses rencontres l’ont conduites sur une autre voie. Après une année passée en Grèce, en tant qu’étudiante Erasmus et qui lui aura permis d’apprendre l’anglais, Mélissa commence à travailler (en contrat aidé - CUI-CAE)  à Lyon en tant qu’administratice d’une compagnie de musique. Mais la faiblesse de ses revenus la contraint à occuper d’autres emplois.  Elle devient alors enquêtrice de terrain et intègre le domaine du catering, une prestation de traiteur événementiel, en tant que plongeuse chez “Tous à Table”. C’est dans le cadre de cette troisième activité, qu’elle s’est découverte une passion pour la cuisine et la restauration. Pour évoluer dans ce secteur, Mélissa a alors décidé de passer son CAP de cuisine puis est devenue très vite chef de cuisine. “Je me suis aperçue que je n’étais pas faite pour travailler derrière un bureau. Je préférais la cuisine” explique Mélissa qui aime les coups de feu, bouger et fabriquer...

Retour en Haute-Loire
Après ces quelques années passées dans le catering qui l’ont conduit à cuisiner pour d’importants événements comme le festival de Jazz de Vienne en Isère, Mélissa et son compagnon (originaire de Chambéry) rentrent en Haute-Loire en vue de bénéficier d’un meilleur cadre de vie.
Elle travaille d’abord dans une salaison à Craponne, avant de devenir responsable du magasin dédié aux produits locaux “Xavier Gourmet” au Puy-en-Velay.    

Partenaire des producteurs
Mélissa a ensuite souhaité travailler pour elle-même, en concrétisant un projet de Food Truck qu’elle gardait sous le coude depuis des années. Pour lancer son affaire, une Sarl dans laquelle elle s’est associée à sa mère, la jeune entrepreneures a investi
30 000 € dans un laboratoire pour la préparation de ses plats et dans un camion acheté d’occasion qu’elle a équipé d’une petite cuisine qui a tout d’une grande !
Outre cette activité de Food Truck en semaine, Mélissa propose également ses plats dans des événementiels de type salons, foires ou marchés de producteurs, en compagnie des agriculteurs. “On mutualise les trajets et sur place je cuisine leurs produits”. Une forme de partenariat qu’elle tient à conserver.
Mélissa regarde vers l’avenir avec des projets bien précis. Si mon activité de Food Truck donne satisfaction, un salarié s’occupera de la tournée du camion, ce qui me permettra de développer du catering et d’intensifier ma participation dans les foires et les festivals.

Profil de Mélissa

Originaire de Vergezac (43), Mélissa a 30 ans et est mère de deux enfants.Mélissa obtient un DUT de gestion administrative et commerciale spécialisé dans l’art en 2008. Elle passe une licence d’administrateur culturel à Montpellier puis passe une année en Grèce en tant qu’étudiante Erasmus en musicologie. Une expérience très enrichissante qui lui permet notamment d’apprendre l’anglais. En 2010, elle rentre à Lyon pour travailler (via un CUI-CAE) en tant qu’administratrice dans une compagnie de musique, enquêtrice de terrain et plongeuse dans le domaine du catering.
En 2012 , elle obtient son CAP de cuisine puis devient rapidement chef de cuisine chez “Tous à Table”. Elle rentre ensuite en Haute-Loire, pour travailler  à Craponne à la salaison “Saveurs et traditions de l’Arzon”, puis chez Xavier Gourmet au Puy.
En 2018, elle crée sa SARL et démarre son activité de Food Truck.

POP “Du Pré au plat” de 11h45 à 14h :
- Lundi : à Taulhac (espace de co-working)
- Mardi : St Germain (parking de Play Bois)
- Mercredi : Zone de Chaspuzac (derrière Sabarot)
- Jeudi : Le Puy (parking du magasin But)
- Dimanche soir : Rond point de Chaspuzac de 18h30 à 21h30.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière