Aller au contenu principal

Un cadre juridique « adéquat » sur la déforestation, selon Bruxelles

Le chapitre sur le commerce et le développement durable de l’accord commercial UE-Mercosur offre des garanties solides pour répondre efficacement aux enjeux liés à la déforestation, assure la Commission européenne dans une prise de position publiée le 30 mars.

Le chapitre sur le commerce et le développement durable de l’accord commercial UE-Mercosur offre des garanties solides pour répondre efficacement aux enjeux liés à la déforestation, assure la Commission européenne dans une prise de position publiée le 30 mars.
Le chapitre sur le commerce et le développement durable de l’accord commercial UE-Mercosur offre des garanties solides pour répondre efficacement aux enjeux liés à la déforestation, assure la Commission européenne dans une prise de position publiée le 30 mars.
© Christel Janich/Illustration

Suite aux conclusions et recommandations de l’étude d’impact sur le développement durable de l’accord d’association UE-Mercosur, la Commission européenne estime dans une prise de position publiée le 30 mars, que « le chapitre sur le commerce et le développement durable fournit un cadre juridique adéquat et les outils appropriés pour répondre notamment aux préoccupations relatives à la déforestation ».
Elle précise que « cet accord devrait se traduire par un instrument juridique accompagné d’une série de critères de référence, qui permettraient de mesurer les progrès réalisés sur le terrain ». La Commission se dit d’ailleurs « prête à soutenir les efforts et les initiatives du Mercosur en matière de protection de l’environnement, notamment la lutte contre la déforestation et la perte de biodiversité. Cela pourrait se faire via un engagement politique de plus haut niveau, en particulier avec le Brésil ». L’exécutif européen ajoute que les pays du Mercosur devraient également respecter les engagements qu’ils ont pris dans le cadre de l’Accord de Paris et atteindre leurs objectifs en matière d’émission de gaz à effet de serre.
En outre, il invite les pays du Mercosur à procéder à une réévaluation complète des engrais et des pesticides afin de limiter les éventuels effets néfastes de l’agriculture sur la santé humaine et animale et sur l’écosystème local, et mettre en place un programme de surveillance des résidus de pesticides dans les cours d’eau et dans l’air.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière