Aller au contenu principal

Un accord qui « favorisera le bien-être animal » et l’augmentation de la densité animale

L’accord UE-Mercosur signé en juin 2019 pourrait offrir un nouveau cadre réglementaire pour améliorer la protection des animaux tout en favorisant la densité animale au lieu d’étendre l’utilisation des terres, indique la London School of Economics and Political Science (LES) dans son évaluation réalisée à la demande de la Commission européenne de l’impact sur le développement durable dudit accord, publiée en juillet.

L’accord UE-Mercosur signé en juin 2019 pourrait offrir un nouveau cadre réglementaire pour améliorer la protection des animaux tout en favorisant la densité animale au lieu d’étendre l’utilisation des terres, indique la London School of Economics and Political Science (LES) dans son évaluation réalisée à la demande de la Commission européenne de l’impact sur le développement durable dudit accord, publiée en juillet.
L’accord UE-Mercosur signé en juin 2019 pourrait offrir un nouveau cadre réglementaire pour améliorer la protection des animaux tout en favorisant la densité animale au lieu d’étendre l’utilisation des terres, indique la London School of Economics and Political Science (LES) dans son évaluation réalisée à la demande de la Commission européenne de l’impact sur le développement durable dudit accord, publiée en juillet.
© Aurélie Pasquelin - Illustration

« L’accord UE-Mercosur signé en juin 2019 pourrait, au nom du bien-être des animaux, non seulement atténuer les externalités mineures découlant de l’augmentation de la production du commerce, mais aussi offrir des possibilités de développer un cadre réglementaire plus strict pour la protection des animaux tant pour les pays du Mercosur que pour les États membres de l’UE », indique la London School of Economics and Political Science (LES) dans son rapport de l’évaluation d’impact sur le développement durable de l’accord UE-Mercosur publiée le 8 juillet et menée à la demande de la Commission européenne. Un premier projet avait d’ailleurs été publié quatre mois après l’annonce officielle de la signature de l’accord en juin 2019 qui est en cours de finalisation par les services juridiques des différentes parties, et qui prévoit notamment l’ouverture du marché intérieur à 99 000 tonnes de viandes bovines sud-américaines au taux préférentiel de 7,5 %.
Le rapport précise que l’accord UE-Mercosur, dans la mesure où il stimulera les exportations de viande, favorisera le développement des fermes industrielles où le respect de la réglementation sur la protection des animaux tend à être plus strict que chez les petits producteurs. Toutefois, étant donné que les dispositions relatives au bien-être des animaux ne sont pas soumises au règlement des différends, l’efficacité de ce chapitre dépendra, précise le rapport, « de l’engagement des partenaires commerciaux à harmoniser ou à renforcer les normes réglementaires dans ce domaine ». À cet égard, le rapport recommande notamment à l’UE de coopérer et de soutenir l’élaboration d’une législation adéquate en matière de bien-être animal dans les pays disposant d’un cadre juridique solide dans le domaine du bien-être des animaux.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière