Aller au contenu principal

Tirer enfin les burons de leur sommeil !

Jusqu´en 2006, les propriétaires de buron vont pouvoir bénéficier de 50 % d´aides à la restauration des bâtiments d´estive.

Pour son assemblée générale annuelle, l´Association pour la sauvegarde des burons du Cantal (ASBC) avait donné rendez-vous à ses adhérents à Récusset, sur la commune de Saint-Paul-de-Salers, pour y découvrir un bâtiment destiné à être restauré. Propriété de la Coptasa, le buron du Violental nécessite une réfection complète. Situé à proximité du GR 400, dans un site classé, sa restauration fera l´objet de la plus grande attention de manière à ce qu´il puisse être laissé à la disposition des randonneurs. Une enveloppe de 60 000 euros est envisagée. Les travaux devraient débuter d´ici l´année prochaine. La précédente opération menée par l´ASBC a nécessité un investissement de 48 000 euros. Il s´agissait du buron de la Soulayre qui a été inauguré en octobre 2003.

Jusqu´à 50 % d´aides

Au cours de la réunion, il a été indiqué que des crédits européens (Feoga) seraient disponibles pour la mise hors d´eau ou la restauration de bâtiment d´estive. L´aide apporté au propriétaire devrait s´élever à 40 % et le Conseil général pourrait abonder cette participation de 10 % supplémentaires. "C´est une occasion qui peut-être ne se représentera pas", a remarqué Marcel Besombe, avant de préciser qu´un inventaire a été effectué par Jean-Philippe Rigal qui a recensé 209 burons sur le périmètre du syndicat mixte Puy-Mary grand site national. Un courrier co-signé par les présidents du Conseil général et de l´ASBC a été adressé à l´ensemble des propriétaires pour les inciter à se soucier de leur bien. 49 réponses ont été reçues en retour et le président de l´association espère ainsi voir aboutir une quinzaine de dossiers, en sachant que les travaux devront impérativement être terminés avant juin 2006. Un groupe de travail s´est mis en place.

Les médias s´intéressent aux burons

Dans son rapport d´activité, le président a rappelé que des étudiants de l´Enita se sont penchés sur le thème des burons du Cantal. "Les médias s´intéressent à nos burons", se réjouit Marcel Besombe en évoquant un reportage de France 3, la venue d´une équipe de France 2 pour un sujet qui sera diffusé le 14 juillet à l´occasion du Tour de France et d´une journaliste de l´Express pour un numéro spécial Auvergne à paraître en août. "J´espère que ça donnera mauvaise conscience?aux Cantaliens. En tout cas, ça devrait?les?sensibiliser", remarque le président de l´ASBC avant de poursuivre en soulignant qu´il a la conviction que, pour l´heure, les burons du Cantal sont les mal-aimés mais que, demain, ils auront une valeur patrimoniale et foncière exceptionnelle. Plusieurs propriétaires ont ensuite présenté leur projet de restauration en insistant largement sur les contraintes et exigences administratives.

Les plus lus

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

De gauche à droite : Anthony Fayolle (SG) et Nicolas Merle (Président).
Un nouveau duo à la tête de la FDSEA de Haute-Loire

Jeudi 3 avril, le nouveau conseil d'administration de la FDSEA de Haute-Loire a élu président, secrétaire général ainsi que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière