Aller au contenu principal

TICPE : Pensez à déclarer avant le 31 janvier pour bénéficier de l’acompte

Mise en place d'un « gazole agricole » et évolution de la TICPE

© JC Gutner

La Loi de finances pour 2020, publiée le 29 décembre 2019, supprime le taux réduit de taxation applicable au Gazole Non Routier (GNR) pour lui appliquer le taux normal, de façon progressive, soit :
- 37,68 €/hl au 01/07/2020
- 50,27 €/hl au 01/01/2021
- 59,40 €/hl au 01/01/2022
Elle met en place un gazole agricole au 1er janvier 2022, qui permettra de maintenir le montant de taxe TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques) à 3,86 €/hl pour les exploitations agricoles et les entrepreneurs de travaux agricoles.
Il s’agira d’une taxation unique, nette de remboursement.
Le Gouvernement va mettre en place des mesures transitoires pour 2020 et 2021. Il s’agira d’un système d’acomptes :
- Acompte versé en juin 2020, basé sur la dernière consommation connue des exploitants agricoles, soit celle de 2018.
- Acompte en janvier 2021 basé sur la consommation de 2019.
Pour l’administration fiscale, la dernière consommation connue sera la demande de remboursement effectuée par les exploitants agricoles. Ainsi, ils devront avoir transmis leur demande remboursement au titre de 2018 au plus tard le 31 janvier 2020, pour percevoir l’acompte de juin 2020.
Il faut noter d’une part que les nouveaux installés ne pourront percevoir aucun acompte puisqu’ils n’auront pas effectué de demande de remboursement.
D’autre part, les exploitants ayant cessé leur activité mais ayant déposé une demande de remboursement au titre de 2018, percevront cet acompte. Il sera bien-sûr à rembourser.
Enfin, à compter du 1er janvier 2022, il n’y aura plus d’acompte et le gazole sera taxé à 3,86 €/hl dès l’achat.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter votre antenne Chambre d’Agriculture.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Qui est cet Oléronais qui alimente le Cantal en poissons ?

Originaire d’Oléron, ce poissonnier et traiteur de la mer a choisi la montagne pour exercer ses talents sur les marchés.…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière