Aller au contenu principal

Thierry Gauthier : passion de clippeur

Comme des championnes, les vaches montent sur le ring préparées pour l'excellence. En amont, le clippeur a mis en évidence les atouts de chacune d'elles.

Thierry Gauthier, tondeuse en main, pour la préparation de Prune en compétition au Sommet de l'élevage.
Thierry Gauthier, tondeuse en main, pour la préparation de Prune en compétition au Sommet de l'élevage.
© B. P.

Depuis mi-août et comme chaque année, le début de l'automne rime avec comices et autres concours. En attendant le Salon international de l'agriculture à Paris en février, l'objectif est pour beaucoup de participer au
Sommet de l'élevage. L'édition 2021 du grand rendez-vous professionnel à la halle d'Auvergne, aux portes de Clermont-Ferrand vient tout juste de baisser le rideau. Parmi les prim'holstein, Prune au Gaec Christophe et Corinne Toulze, à La Salesse de Paulhac, faisait ses premiers pas dans une compétition. Elle termine deuxième de section "premier vélage" et parmi les quatre finalistes "Jeune espoir"(1).
Durant les semaines précédentes, elle a fait l'objet de toutes les attention de la part de ses propriétaires. Thierry Gauthier a participé à sa préparation en tant que clippeur. "Aujourd'hui, tout se joue sur quelques détails pour des vaches parfaitement conformées", précise le préparateur de Chalvignac.
Prune a eu droit a un bon toilettage, une coupe courte à la  tondeuse à plusieurs reprises. En collaboration depuis 15 ans  avec Thierry Gauthier, Christophe et Corinne Toulze ont, ensemble,
étudié les temps de traite avant le ring pour que l'animal présente les meilleurs quartiers, des traillons les plus droits possibles, l'exactitude d'une bonne laitière prête pour remporter un prix. Devenir une  bête de concours.

Tout doit être parfait au moment de passer devant le juge, pour  attirer l'oeil.  L'animal doit être plaisant à voir et se déplacer harmonieusement et calmement avec l'éleveur. Le dressage est indispensable durant de longues heures pour que la vache se présente la tête haute, le dos droit, les aplombs parfaits dans une posture  irréprochable. Il faut aussi l'habituer au bruit, à la musique, qui peuvent la rendre nerveuse en même temps que son accompagnateur. Côté esthétique, les  coups de tondeuse disparaissent grâce à la maîtrise du clippeur.
"J'ai découvert le clippage au Canada, lors d'un stage de sept mois, rappelle Thierry Gauthier.  Je suis revenu en France super motivé,  alors que nous étions qu'au balbutiement de cette activité incontournable de tout concours en Amérique du Nord. Certes, cela ne fera pas gagner un animal moyen, mais cela met l'éleveur en confiance et l'animal dans les meilleures dispositions pour faire la différence dans le final. C'est aussi penser autrement les concours en se donnant vraiment les moyens de gagner, d'être dans la course."
Alors, en plus de son activité  menée avec son épouse, Nadine, pour la commercialisation de semences(2), Thierry Gauthier  enchaîne les concours en France, mais aussi en Suisse, Belgique ou encore Italie. Il travaille avec des clippeurs aussi bien nord-américains qu'européens.  Il n'hésite pas non plus à faire partager son savoir-faire à des jeunes.
Son premier grand rendez-vous   fut à Swiss-expo. Il intègre alors l'équipe internationale des préparateurs sur l'événement. Il enchaîne sur la Confédération européenne holstein, un des
rendez-vous les plus prestigieux de la laitière noire et blanche. En 1998, il collabore avec l'équipe belge. En 2000, il rejoint l'équipe de France Holstein.

Thierry Gauthier participe à une vingtaine de concours par an,
sollicité par de nombreux éleveurs  pour du coaching et la préparation des animaux. À l'écouter, la passion est la même qu'à ses débuts. "Ce qui est intéressant, c'est que le clippage prend de plus en plus de place, constate Thierry
Gauthier. Il faut sans cesse se remettre en question pour être à la hauteur des attentes des éleveurs. Et, parfois, savoir surprendre. Il est important de connaître parfaitement l'animal pour l'aider à performer. C'est passionnant !"  
Malgré son parcours, Thierry Gauthier ne rechigne pas à venir sur  les comices comme dernièrement sur celui de Massiac. Il juge du potentiel et prodigue quelques conseils pour offrir aux concurrentes la possibilité de grimper quelques marches de plus dans les concours suivants, bien souvent un Départemental ou un des grands salons qui ponctuent
l'année.

(1) Thierry Gauthier a vu une de ses "préparations" remporter le prix de "grande championne du Sommet" en holstein.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Jeune sur un simulateur de conduite d'engin agricole
Quel est ce nouvel outil pédagogique qui va entrer à la MFR de Marcolès ?

Vu à Aurillac, lors du Forum de l’orientation et des métiers, le simulateur d’engins agricoles a fait l’unanimité. La MFR de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière