Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Stop aux contraintes qui gâchent le métier d'agriculteur !

  

Les JA de Haute-Loire étaient réunis en assemblée générale le vendredi 10 mars à Vergezac. Un temps d'échanges centré sur les contraintes administratives, l'inflation et toutes les hausses record qui caractérisent l'année 2022.

 

Julien Duplomb, Laurine Rousset et Jocelyn Dubost à la tribune.
Julien Duplomb, Laurine Rousset et Jocelyn Dubost à la tribune.
© © HLP

Les Jeunes Agriculteurs se sont retrouvés à Vergezac le vendredi 10 mars en soirée pour procéder à l'assemblée  générale de leur syndicat ; un rendez-vous très suivi par l'ensemble des OPA et les élus du département. C'est donc devant une salle comble que la présidente des Jeunes Agriculteurs, Laurine Rousset a ouvert cette réunion annuelle en dressant "le bilan d'une année 2022 particulièrement éprouvante, une année de tous les records et bien remplie en termes d'activités". La parole a ensuite été donnée aux adhérents JA pour présenter un rapport d'activités très chargé qui témoigne du dynamisme du réseau.
Des AG cantonales, des formations, pour gagner en compétences, la promotion des métiers de l'agriculture et l'animation du milieu rural avec des événements phares comme la Ferme s'invite en ville au Puy ou les pauses fermières estivales, le passage du Tour de France, la finale départementale de labour, le comice de Paulhaguet et le concours départemental de jugement de bétail à Saugues...,  en 2022, les JA ont plus que jamais été générateurs d'animations sur le territoire départemental.

Vie syndicale bien remplie
Les JA interviennent aussi dans le domaine de l'installation en partenariat avec la Chambre d'agriculture de Haute-Loire. Laurine Rousset en a profité pour présenter le nouveau dispositif à l'installation désormais régionalisé et la nouvelle DJA qui est la plus haute de France avec un montant maximal de 56 000€. 2022 a été une bonne année en nombre d'installations aidées (89 contre 84 en 2021 et 79 en 2020). Une performance également constatée en Région qui frôle les 1000 installations aidées (991) s'est réjoui l'invité des JA, Jocelyn Dubost, président des JA Aura. Les JA ont annoncé l'arrivée de la nouvelle Charte à l'installation pour 2023-2024, "un outil précieux quand on s'installe, merci aux OPA de jouer le jeu" a indiqué la présidente.
L'année 2022 témoigne d'une vie syndicale bien remplie avec de nombreuses mobilisations pour défendre les intérêts des agriculteurs et un travail de fond conduit sur des dossiers importants comme la prédation et la sécheresse.

Travailler en paix !
Dans son rapport moral, Julien Duplomb, secrétaire général des JA, a crié stop à l'accumulation des contraintes administratives en s'appuyant sur les témoignages de Guillaume Avinain et de Grégory Devidal, deux jeunes qui voient s'accumuler les contraintes dans l'exercice de leur activité au quotidien.
Et pour tourner en dérision cette multiplication de contraintes et de normes, Julien Duplomb a inauguré le nouveau label HVA (Haute Valeur Administrative) "pour aller chercher de la valeur ajoutée ...". "Les jeunes agriculteurs en ont marre de toutes ces contraintes qui viennent gâcher leur métier ; d'autant que les agriculteurs, eux-mêmes, se rajoutent des labels pour se démarquer et qui n'apportent pas grand-chose en termes de revenu. Les agriculteurs font leur travail du mieux qu'ils peuvent et ils veulent travailler en paix !".
Cette année, le rapport d'orientation des JA était consacré à l'inflation et à ses répercussions sur les entreprises agricoles. (voir ci-dessous).

 

Inflation
Les propositions des JA : "Augmenter le prix des produits
agricoles et limiter les charges"
Pour évoquer le thème de l'inflation, les JA ont d'abord fait appel à leurs talents d'acteurs ! Un sketch joué devant la salle et une vidéo ont permis de balayer le sujet et de montrer les difficultés des jeunes face à l'installation et à l'investissement dans un contexte d'augmentation des coûts de production inédit qui impactent toutes les filières.
Dans le même temps, les lois Egalim 1 et 2 ont été conçues pour faire correspondre les prix de vente et les coûts de production, mais elles n'ont pas donné entière satisfaction à ce jour... Malgré tout, les JA sont loin de voir 2022 en noir. "Les prix de vente des produits alimentaires ont augmenté de +16%, du jamais vu en 25 ans ! D'après Cerfrance Haute-Loire, les résultats des exploitations agricoles de Haute-Loire sont en augmentation pour les filières lait, bovins viande et ovins viande". Mais la décapitalisation multi-espèces est à l'oeuvre et le plafonnement des prix des produits agricoles de qualité est perceptible. Dans un tel contexte, "comment élaborer un projet d'installation ou bâtiment, avec autant d'erreurs sur les charges comme sur les produits ?" lance Julien Duplomb qui fait part de deux propositions pour assurer une rémunération descente aux agriculteurs et conserver notre souveraineté alimentaire : augmenter le prix des produits agricoles et limiter les charges.

 

 

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière