Aller au contenu principal

Station Gevial :une vente très animée !

Ce jeudi 10 novembre, la station d’évaluation Gévial a proposé 51 taureaux à la vente.

Sisko, issu de Haute-Vienne, part pour la Lorraine.
Sisko, issu de Haute-Vienne, part pour la Lorraine.
© HC

22 avaient été qualifiés RCV « Reproducteur conseillé Viande » et 29 évalués. De nombreux acheteurs ont fait le déplacement sur le site de La Souterraine. Cette année, la nouveauté a été la mise en place d’enchères sur internet.

Que ce soit par souci d’économie de trajet ou pour des raisons de disponibilité, une soixantaine d’acheteurs potentiels se sont connectés pour cette première. Ce système d’enchères a la particularité de ne laisser que dix secondes aux personnes intéressées pour surenchérir, les acheteurs devaient donc avoir bien prévu leur budget en amont pour ne pas prendre le risque d’enchérir trop tard et ainsi perdre l’animal convoité. Cela a donné une vente très dynamique, au rythme du compte à rebours affiché sur écran géant.

Cette série a dévoilé de remarquables jeunes mâles évalués et contrôlés au cours de leur 5 mois de présence dans la station. Les acheteurs ont donc pu acquérir de beaux spécimens avec de bonnes valeurs génétiques et qualités de race.

Pour les taureaux RCV, la meilleure enchère a été remportée par Sisko, né au Gaec Berthe Père et Fils à Saint-Hilaire-la-Treille (87). C’est un taureau particulièrement calme et un excellent mixte complet, il est parti dans l’Est de la France à la Sica Union Lorraine qui l’a acheté pour 7 100 €.

Deux autres animaux ont passé la barre des 6 000 € :

• Saggio, né au Gaec Delage (Saint-Barbant, 87) est un mixte lourd, avec une belle longueur de bassin et une bonne origine laitière. Il retourne en Haute-Vienne pour six 300 euros.

• Sicilien, un animal harmonieux et très racé né à l’EARL Mimeur (Thoisy-le-Desert, 21) part sur une exploitation de Lathus-Saint-Rémy (86) pour 6 000 €.

La totalité des animaux qualifiés RCV est partie pour une moyenne de 4 868 €. Plusieurs ont été achetés via la plate-forme internet, notamment à destination du Luxembourg.

Concernant les taureaux évalués, la moyenne des enchères s’établit à 3 320 €.

On notera la belle enchère à cinq 200 € de Satan. Ce taureau, né au Gaec des Prairies à Saint-Priest-la-Plaine (23), présente des bons volumes et une belle longueur. Son acheteur nivernais peut en attendre de très bonnes femelles.

En fin de vente, il restait quatre animaux de très bonne qualité encore disponibles à la mise à prix (2 800€).

Rendez-vous est déjà donné l’an prochain pour la future série. Le système d’enchères par internet y sera très certainement reconduit et permettra à des éleveurs éloignés de mieux bénéficier de la génétique limousine de la station creusoise.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière