Aller au contenu principal

Souveraineté alimentaire et facture électronique au programme

Vendredi 10 mas, le Cerfrance Lozère a tenu sa traditionnelle assemblée générale à Langlade, en présence d'invités de marque : Véronique Praniau et Martin Nicol, au secrétariat général Cerfrance.

Vendredi 10 mas, le Cerfrance Lozère a tenu sa traditionnelle assemblée générale à Langlade, en présence d'invités de marque : Véronique Praniau et Martin Nicol, au secrétariat général Cerfrance.
Vendredi 10 mas, le Cerfrance Lozère a tenu sa traditionnelle assemblée générale à Langlade, en présence d'invités de marque : Véronique Praniau et Martin Nicol, au secrétariat général Cerfrance.
© Marion Ghibaudo

Vendredi 10 mars, le Cerfrance Lozère a tenu son assemblée générale dans la salle des fêtes de Langlade. L'occasion pour la structure de revenir sur une année 2022 diversifiée, mais aussi de parler de facture électronique et de souveraineté alimentaire avec Mathilde Gressier, cheffe de projet au sein du pôle Data et économie du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie). Mathilde Gressier est spécialiste des sujets d'alimentation et de nutrition dans le secteur académique et agro-alimentaire. Elle est, par ailleurs, ingénieure en nutrition diplômée d'AgroParisTech et docteure en épidémiologie nutritionnelle et santé publique de l'Imperial College de Londres.

Le Cerfrance continue sa progression régulière
« L'année 2022 s'est bien déroulée, nous avons des résultats économiques corrects », s'est réjouie Patricia Granat, présidente du Cerfrance Lozère. Des résultats qui permettent d'envisager l'avenir avec sérénité et d'investir sur le long terme, à la fois dans le matériel (l'agence de Marvejols, dans des bâtiments neufs et appartenant au Cerfrance sera inaugurée le 2 juin), et dans les équipes, en leur permettant de monter en compétences, notamment, et de recruter de nouveaux agents. « Nous avons aussi développé une expertise dans des domaines nouveaux, pour pouvoir offrir une pluridisciplinarité à nos 2706 adhérents », a détaillé Denis Laporte, directeur du Cerfrance Lozère.

La facture éléctronique

« Une nouvelle obligation et une révolution » : c'est ainsi que peut se résumer la facture électronique, qui sera bientôt obligatoire pour toutes les entreprises, quelles que soient leurs tailles (1er juillet 2024 pour les grandes entreprises ; 1er janvier 2025 pour les entreprises de taille intermédiaire et 1er janvier 2026 pour les petites, moyennes et micro-entreprises).
Pour répondre à cette nouvelle demande, le réseau Cerfrance a développé un service dédié, accessible via Cerfrance Connect. « Cerfrance Connect, rappelle Sébastien Durand, responsable informatique au Cerfrance Lozère, c'est l'extranet où les adhérents peuvent trouver de l'actualité et des applications comme le module E-fac ». Ce module va permettre notamment d'établir des factures dématérialisées, selon les normes prévues par la réglementation en vigueur, « et mis à disposition gratuitement à nos adhérents ». Cerfrance Connect est aussi disponible sous forme d'application regroupant les mêmes fonctionnalités que l'extranet.
« En Lozère, 200 adhérents utilisent d'ores et déjà le module E-fac », et pour le responsable informatique, la demande est en constante augmentation. Et pour soutenir ces demandes, une formation est dispensée par Sébastien Durand aux adhérents qui se sentiraient perdus face à ces nouveaux outils, « une formation d'une heure, en distanciel ou en présentiel ». Quant à l'utilisation d'E-fac, l'outil a été pensé le plus simple possible et est évolutif. « Le papier et Excel, c'est terminé. Il faudra, demain, passer par des logiciels qui répondent aux obligations légales », a conclu Sébastien Durand.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière