Aller au contenu principal

Service de remplacement : « Polyvalence et relation de confiance »

© AA03

Élisabeth et Jean-Marc Grad sont installés en Gaec sur la commune de Theneuille. Suite à un accident de travail, ils ont fait appel au service de remplacement.

Venus d’Alsace, Élisabeth et Jean-Marc Grad se sont installés au domaine de la Petite Borde, situé sur la commune de Theneuille, en 1983. Ensemble, ils sont à la tête d’un cheptel de 150 vaches laitières de race prim’holstein et 50 vaches de race salers qu’ils élèvent sur une SAU de 280 hectares répartis sur trois sites. Pour les aider au quotidien, ils reçoivent l’aide d’un salarié. Ils en recherchent un second, sans succès. Nous avons rencontré Élisabeth.

Pourquoi avez-vous fait appel au service de remplacement ?

Élisabeth Grad : Mon mari, Jean-Marc, a été bousculé par un taurillon provoquant la rupture de ligaments au sein de la coiffe de l’épaule. Il a fallu l’opérer et il a été obligé de s’arrêter pendant plus de cinq mois. Après avoir contacté l’assurance Groupama, nous avons pris attache auprès du service de remplacement pour assurer les travaux quotidien sur l’exploitation.

Comment cela s’est déroulé avec le salarié envoyé sur place ?

É. G : Il s’agit d’un jeune, Lucien Petit. Il est venu pendant toute la période d’arrêt maladie de Jean-Marc, chaque jour, du lundi au vendredi de 7 heures à 13 heures ainsi que le samedi de 7 heures à midi. Nous ne l’avons jamais laissé seul sur l’exploitation. Il m’aidait à traire les vaches et participait à l’ensemble des tâches aux côtés de notre salarié qu’il s’agisse du broyage, de l’ensilage d’herbe où de toute autre action en direction du troupeau. Lucien est très polyvalent et c’est une véritable relation de confiance qui s’est établie entre nous.

Est-ce la première fois que vous aviez fait appel au service de remplacement ?

É.G : Et bien non car, depuis notre arrivée dans l’Allier, il y a désormais près de quarante ans, nous y avons déjà fait appel. Principalement pendant les périodes de semis mais aussi pour prendre des congés afin de retourner dans notre région d’origine quelques jours. Nous préparons bien en amont nos séjours, ce qui permet de planifier en toute sérénité l’arrivée d’un remplaçant sur la ferme.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière