Aller au contenu principal

Sécuriser son exploitation grâce aux caméras

En 2021, les associés du Gaec des Boulaines, Sébastien et Virginie Durand, ont décidé d'installer des caméras sur leur exploitation, pour « avoir l'esprit tranquille ». Ils ont fait appel à Guy Lhermie, fondateur de la société Solar concept security qui équipe de nombreux agriculteurs en Lozère et dans le Cantal, notamment.

Virginie et Sébastien Durand, du Gaec des Boulaines, en compagnie de Guy Lhermie (au centre), fondateur de la société Solar concept security
Virginie et Sébastien Durand, du Gaec des Boulaines, en compagnie de Guy Lhermie (au centre), fondateur de la société Solar concept security
© Marion Ghibaudo

Discrètes, les deux caméras installées à l'intérieur du bâtiment de 2 000 mètres carrés balayent l'ensemble de la surface. Disposés en hauteur, près de piliers, le champ d'action des deux dômes permet à Virginie et Sébastien Durand de « surveiller les animaux depuis la maison, depuis nos téléphones, sans avoir besoin de se déplacer. En plus, nos terrains ne sont pas tout autour de l'exploitation, donc ça permet une surveillance à distance : si je sais que j'ai une vache à garder à l'oeil, je peux être dans mes parcelles, jeter un oeil, et s'il y a un souci, soit appeler à la maison pour que quelqu'un aille voir tout de suite, ou me permettre de revenir ».
Une amélioration bienvenue pour les deux agriculteurs, car cela leur permet de se consacrer à d'autres tâches importantes dans lesquelles ils étaient retardés auparavant. Surveillance des chaleurs, s'assurer que les bêtes ne restent pas coincées au cornadis : tout se fait désormais d'un simple coup d'oeil dans l'application dédiée. « Avec la montée en gamme de la sélection du troupeau, les chaleurs peuvent être très courtes : à deux heures près, on peut les louper. Cette surveillance, cela permet aussi une meilleure réactivité », notent les associés.
Une protection complétée désormais par des caméras dans la cour de ferme pour « voir les mouvements qui se sont passés dans la journée, si jamais on a un doute. La caméra ne fera pas tout mais, déjà, ça permet de rassurer ». La caméra filme en continu et les enregistrements s'effacent au bout de douze jours.
« Au début, nous voulions placer un seul dôme, mais on ne voyait pas tout », détaille Sébastien Durand. « Nous voulions, en priorité, voir deux choses : la partie où on a les génisses, et surtout les vêlages, et aussi la partie des vaches laitières ». Problème : ces deux parties sont séparées par un couloir central, et un seul dôme ne permettait pas un balayage complet des deux aires. En plus des deux dômes, une troisième caméra a été installée qui enregistre ce qui passe dans la salle de traite : « c'est surtout de la surveillance pour celle-là ». Des caméras infrarouges qui permettent donc autant une bonne visibilité de jour que de nuit. « Cette installation, cela fait un moment que ça me trottait dans la tête et si j'ai choisi Solar concept security, c'est parce que je voulais un système fonctionnel de suite », explique Sébastien Durand.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière