Aller au contenu principal

Séchage en grange, le goût du pré

Producteur de fromages, le Gaec du Cèdre Bleu mise sur le séchage en grange. Un choix éthique pris en quelques heures et sans regret.

Le séchage en grange correspond à la philosophie de travail de la famille Bonnafoux.
Le séchage en grange correspond à la philosophie de travail de la famille Bonnafoux.
© B. Parret

Dans un circuit de « marche en avant », la nouvelle grange est accolée à la stabulation qui elle-même se prolonge après la salle de traite par la fromagerie et la cave d'affinage. Le séchage en grange est le dernier investissement de la famille Bonnafoux, associée dans le Gaec du Cèdre Bleu. Le bâtiment, à ossature bois de 60 mètres de long sur 17 de large (aide du plan « bâtiment » de la Région), a été posé sur l'ancien silo d'ensilage dont on aperçoit encore la dalle béton sous le nouveau quai de déchargement. Pour ce projet, le pas est franchi en 2020, suite à l'assemblée générale du GVA de Massiac dont le thème portait sur cette technique de plus en plus répandue chez les producteurs de fromages fermiers. Présent à la réunion, Johan Bonnafoux prend alors conscience des enjeux et décide ses trois associés, Serge et Jackie, ses parents, et Thomas, son frère. Deux mois après, le permis de construire est déposé. « Nous sortions d'une nouvelle sécheresse qui nous a fait réfléchir sur notre autonomie fourragère, rappelle Johan Bonnafoux. Nous pensions revenir au foin depuis quelque temps pour conforter aussi l'image de la production de fromage à la ferme. Expliquer à nos clients que les vaches mangent du foin, c'est bien plus facile ». Sur la ferme Bonnafoux, ce choix répond à une certaine éthique, celle du bon soin apporté aux animaux et des produits de qualité.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière