Aller au contenu principal

À Saint-Julien-des-Points, les volailles s’installent au pôle agroalimentaire

Valérie Badura et Cédric Cuenca se sont installés dans leurs nouveaux locaux à Saint-Julien-des-Points en septembre 2021. Ce pôle agroalimentaire, pensé comme un lieu de transformation accessible aux agriculteurs, leur permet de développer leur activité de transformation.

Valérie Badura et Cédric Cuenca se sont installés dans leurs nouveaux locaux à Saint-Julien-des-Points en septembre 2021. Ce pôle agroalimentaire, pensé comme un lieu de transformation accessible aux agriculteurs, leur permet de développer leur activité de transformation.
Valérie Badura et Cédric Cuenca se sont installés dans leurs nouveaux locaux à Saint-Julien-des-Points en septembre 2021. Ce pôle agroalimentaire, pensé comme un lieu de transformation accessible aux agriculteurs, leur permet de développer leur activité de transformation.
© Marion Ghibaudo

Cela fait une vingtaine d’années que le couple est en Cévennes : « à la base, nous sommes éleveurs de volailles », explique Cédric Cuenca. « Nous avons une petite exploitation au col de Jacreste, et comme on n’avait pas de tuerie proche, c’était compliqué de faire abattre nos volailles ». Sur leur exploitation Lou Castanet, les deux agriculteurs travaillaient environ 50 à 80 poulets par semaine.
Uzès, Saint-Victoire-de-Malcap… Deux villes que le duo connaît bien puisqu’ils devaient s’y rendre régulièrement pour faire abattre leurs animaux, entre autres endroits. Et pour transformer leurs volailles, ils utilisaient l’atelier de transformation collectif appartenant au CFPPA à Florac. « On y va encore, de temps en temps, notamment pour utiliser l’autoclave », souligne l’agriculteur. Un temps de trajet qui pesait sur l’organisation de leur semaine de travail, et sur ce qu’ils pouvaient réaliser.
Il y a huit ans, germe alors l’idée de faire construire ce pôle agroalimentaire, en Cévennes, pour que les producteurs puissent transformer leurs produits sur place. Un moyen aussi de revitaliser un coin de Cévennes, en espérant attirer de nouveaux talents autour de ce lieu économique. « C’était aussi pour aider à relancer l’agriculture en Cévennes », détaille l’agriculteur. Un pari fou qui semble fonctionner, à petite échelle, puisque de jeunes agriculteurs sont venus récemment s’installer dans le coin, se réjouissent Cédric Cuenca et Valérie Badura.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière