Aller au contenu principal

“Regarder la nature pour la comprendre et la respecter”

L’unique ferme pédagogique du Cantal, ouverte depuis avril, a été inaugurée vendredi 15 mai.

Huit ans. Il aura fallu huit années de gestation pour que le projet imaginé par Christophe Puech et Sandrine Merle voit le jour. Une ferme pédagogique, ouverte aux enfants, adolescents et aux jeunes handicapés. Un grand pas a été franchi en 2006, lorsque la communauté de communes Cère et Rance et Châtaigneraie s’est portée partenaire du projet. C’est elle qui a fait l’acquisition de ces bâtiments de ferme et de ces onze hectares, idéalement placés à Daudé d’Omps. L’autre condition était de trouver des partenaires financiers pour réaliser les 1,5 millions d’euros de travaux et d’aménagement. Avec 697 000 e versés, le Conseil régional s’est avéré le plus important financeur, comme a eu plaisir à le rappeler son président, René Souchon, lors de l’inauguration officielle, vendredi 15 mai. Ajoutés aux 354 000 e de l’état, aux 170 000 e du Conseil général, à la dotation de 4 000 e du Crédit agricole, auxquels se cumulent 15 000 e pour l’attribution du label “Tourisme et handicap” et 25 000 e de l’Ademe dans le cadre du plan “Bois énergie”, foncier et travaux ont été subventionnés à hauteur de 73 %.

Structurant et unique
De l’argent bien investi, puisque, comme les personnalités ont pu le relever, il s’agit là d’un projet structurant pour tout le territoire. Celui du canton de Saint-Mamet, qui accueillera des groupes venus des quatre coins de France, mais aussi pour le Cantal tout entier, l’ensemble des établissements scolaires pouvant profiter des activités de la Ferme de Daudé, à la journée ou à la semaine : c’est la seule ferme pédagogique du département. Un exemple à suivre pour les porteurs de projets, selon le président de Région. René Souchon voit dans cette réalisation “un projet qui sait à la fois accueillir de la population en générant une activité économique, en défrichant des pistes novatrices”. Christian Montin, vice-président de la communauté de communes, confirme que c’est une volonté partagée qui a conduit à un partenariat public/privé. “De bonnes fées”, qui se sont penchées sur le berceau de ce projet, pour reprendre les mots du préfet, Paul Mourier.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière