Aller au contenu principal

Rectorat et Conseil général incitent les collèges à passer à l’ère numérique

Que l’élève retrouve chez lui exactement ce qu’il a fait en classe, tel est le progrès rendu possible grâce à l’outil informatique appliqué aux collèges. 

Le président du Conseil général et le recteur d’Académie partagent la même détermination à moderniser l’enseignement.
Le président du Conseil général et le recteur d’Académie partagent la même détermination à moderniser l’enseignement.
© R.-S.A.
Gérard Besson affirme que les élèves d’aujourd’hui, quelle que soit la branche professionnelle vers laquelle ils s’orientent, auront un jour besoin de l’informatique. Le recteur voit la nécessité pour tous les niveaux d’enseignement de profiter aussi des dernières technologies. D’autant qu’il est prouvé, affirme le Centre régional de documentation pédagogique, que les élèves retiennent mieux un même cours lorsque l’enseignant s’appuie sur un support informatique que s’il se contente d’un manuel scolaire classique. L’ère numérique est déjà entrée dans nos écoles. Le programme “école numérique rurale” voit aujourd’hui une suite logique appliquée aux collèges.

Du matériel et du contenu

 

Le Conseil général, à qui revient la compétence d’équipement des collèges, lance auprès des 21 chefs d’établissement un appel à projets. Le Département prévoit en effet une dotation de 600 000 euros (abondée en partie par des fonds européens) sur trois ans. Le rectorat s’engageant pour sa part à fournir le contenu pédagogique à raison de 500 à 2 000 euros par an et par établissement, également durant trois années consécutives. Une mise en œuvre qui devrait être aisée, puisque le cablage est généralisé depuis la rentrée 2010 sur l’ensemble des établissements cantaliens et les premiers tableaux blancs interactifs ont fait leur apparition dans les classes. Le programme “collège numérique rural” propose de franchir une nouvelle étape en associant des ardoises numériques qui communiqueront avec le tableau ou encore des “boîtiers de vote”. Présentés comme des “outils interactifs par excellence”, ils permettront de participer à des activités collégiales de tests ou d’évaluation des connaissances, sachant que chaque élève est évidemment identifiable par l’enseignant. Une solution qui permet notamment de détecter les élèves en difficulté, d’enregistrer les résultats et potentiellement de mesurer les progrès. Parmi les autres nouveautés apportées par ce programme numérique, le développement de “classes mobiles”.  Il s’agit d’une malette comportant des ordinateurs ou des tablettes tactiles et un ordinateur-maître capable de prendre le contrôle de tous les autres postes. Comme pour le boîtier de vote, cet équipement est pensé pour interagir entre le professeur et ses élèves pour diffuser un document, réaliser des exercices et être corrigé en direct par l’enseignant. Enfin, pour favoriser l’apprentissage des langues, un laboratoire mobile composé de baladeurs numériques sera facilement transportable d’une salle de classe à l’autre. Les chefs d’établissement n’ont qu’un dossier à remplir pour bénéficier du matériel subventionné par le Département et des contenus pédagogiques fournis par l’Éducation nationale. Remis avant le 31 mai, ils seront examinés entre juin et septembre pour une mise en œuvre en 2013 et 2014.

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière