Aller au contenu principal

Sécheresse
Reconnaissance de la Creuse au titre des calamités agricoles

2011 La totalité du département a été reconnue en calamité sécheresse. Le taux des pertes a été réévalué à 35 %, avec des secteurs sur-cotés jusqu’à 45%.

Après une première évaluation des pertes à 30 % en juillet, le bilan définitif de décembre passe à 35 % voire à 40 % ou 45 % selon les zones.
Après une première évaluation des pertes à 30 % en juillet, le bilan définitif de décembre passe à 35 % voire à 40 % ou 45 % selon les zones.
© Préfecture de la Creuse
Les décisions prises par le Conseil national de gestion des risques en agriculture lors de sa réu­nion du jeudi 15 décembre 2011, ont confirmé et élargi la reconnaissance de la Creuse au titre des calamités agricoles pour la sécheresse en 2011, en validant l’intégralité des analyses et conclusions transmises au ministère par le Préfet de la Creuse.
Cette réunion clôt la procédure exceptionnelle ouverte à la demande du Président de la République et mise en œuvre par Bruno Le Maire, Ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire dès le mois de mai. Celle-ci a permis, pour la première fois, le versement d’acomptes aux agriculteurs, dès le 15 septembre, pour faire face à l’urgence.
Ainsi, le taux de pertes fourragères, évalué dans un premier temps au mois de juillet à 30 % pour l’ensemble du territoire, passe désormais à 35 %, avec des secteurs sur-cotés à 40 ou 45 % de pertes.
D’ores et déjà, cette évolution des taux de perte permet de trouver des solutions favorables, pour des exploitations qui étaient déclarées inéligibles jusque-là.
Au total, le département de la Creuse recevra donc 14,05 millions d’euros, soit une augmentation sensible du budget initialement pré­vu (arrêté en juillet dernier à 10,7 millions d’euros).
Conformément aux engagements pris par le Président de la République le 9 juin dernier, les soldes des indemnisations seront versés aux agriculteurs creusois avant le début du mois de février, en complément des 3,7 millions d’euros reçus à la date du 15 septembre 2011.

Ces indemnisations représentent un élément essentiel du plan arrêté par le Président de la République, avec le report des échéances de prêts contractés par les éleveurs dans le cadre du plan de soutien exceptionnel à l’agriculture, le dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties, ainsi que le versement anticipé de 3,7 milliards d’euros d’aides de la PAC au 17 octobre (complété par le versement de 3,5 milliards d’euros à partir du 1er décembre) sur le plan national.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière