Aller au contenu principal

Alerte strongles
Quels risques dans mon troupeau ?

Les conditions climatiques observées lors de ce 1er semestre 2012 sont particulièrement favorables au développement des strongles. Cela implique une surveillance rapprochée des jeunes ruminants (bovins, caprins, ovins).

Ce 1er semestre 2012 s’est d’abord révélé exceptionnellement précoce et doux, puis montrant une alternance régulière de périodes humides et ensoleillées. Ces conditions météorologiques s’avèrent tout à fait propices au développement des strongles.

Des conditions particulièrement favorables au développement des strongles avec un potentiel impact subclinique et clinique conséquent
Les alternances de pluies et de chaleur sont très favorables à l’éclosion et à la survie des strongles. Une contamination massive des pâtures est donc à redouter. Habituellement, le pic de contamination s’observe en août, cette année, ce dernier peut être avancé d’un mois dans certains élevages. Dans ces conditions, en l’absence d’approche préventive déjà effectuée, des retards de croissance peuvent intervenir dès le mois de juillet, ainsi que des cas cliniques dès août, voire de la mortalité. Les populations à risque sont essentiellement constituées des jeunes de 1ère et de 2e année au pâturage. Le schéma bovin exposé dans cet article s’applique également aux autres espèces de ruminants.

Une gestion primordiale des strongles dans les deux premières années de vie des ruminants
Une gestion adaptée des strongles dans les deux premières années de vie est primordiale pour deux raisons. Tout d’abord, les animaux jeunes sont très sensibles à ce parasite en raison de leur immunité absente ou insuffisante et l’importante capacité de multiplication des strongles. En l’absence d’immunité, il existe une corrélation linéaire entre la charge parasitaire et la perte zootechnique. Ensuite, tout retard de croissance enregistré pendant cette période ne sera jamais totalement compensé et les séquelles se traduisant par un moindre développement musculosquelettique seront d’autant plus importantes que les animaux sont jeunes.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 6 juillet 2012.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière