Aller au contenu principal

Quatre listes sont candidates dans le collège des exploitants

Toutes les listes sont déposées en préfecture : dans le collège des exploitants, FDSEA-JA, Confédération paysanne, Coordination rurale et SMSA sont candidats.

Les électeurs pourront voter par correspondance jusqu’au 31 janvier.
Les électeurs pourront voter par correspondance jusqu’au 31 janvier.
© L'Union du Cantal
Le suspense aura un peu duré. Combien de listes allaient-elles être présentées dans le collège des exploitants agricoles, là où se situe le principal enjeu des élections professionnelles de la Chambre d’agriculture ? Mercredi 3 janvier, la préfecture a communiqué officiellement les candidats à ces élections. La liste d’union de la FDSEA et des JA -qui propose la candidature du président sortant Louis-François Fontant- devra en découdre avec la Confédération paysanne, la Coordination rurale et la liste présentée par le Syndicat des mécontents du système agricole (SMSA). Soit une liste de moins que lors des précédentes élections en 2001, où le Modef avait également présenté une liste. 21 des 45 sièges qui composent l’assemblée professionnelle sont attribués à ce collège des exploitants agricoles (collège 1). Le scrutin combine le principe majoritaire et proportionnel : la liste arrivant en tête étant sûre de décrocher la moitié des sièges ; les sièges restants étant attribués au prorata des voix obtenues.
Près de 1200 électeurs en moins
D’ici la fin du mois, 8 218 électeurs seront appelés à se prononcer par correspondance. C’est 1 177 inscrits en moins qu’il y a 6 ans (9 395 électeurs inscrits en 2001). Mais c’est dans un autre collège qu’il y a le plus grand nombre d’électeurs : le collège 4, celui des anciens exploitants regroupant retraités, pré-retraités et assimilés à qui 2 sièges seront attribués. Pas moins de 11 940 inscrits (ils étaient 12 870 en 2001). Cette fois, le Modef est bien présent, face aux listes FDSEA-JA et de la Confédération paysanne. En revanche, pas de candidats SMSA dans ce collège des anciens exploitants. Une configuration identique à celle d’il y a 6 ans. En tout, ce sont 25 584 électeurs “individuels” qui devront élire 33 représentants dans 5 collèges : chefs d’exploitations, anciens exploitants, mais aussi propriétaires et usufruitiers, salariés de la production agricole et salariés des groupements professionnels.
45 sièges dans 10 collèges
S’y ajoutent, 798 “électeurs groupements” qui désigneront 11 représentants dans 5 autres collèges : société coopératives de production (type Cuma), les autres sociétés coopératives, les caisses de crédit agricole mutuel, les caisses d’assurances mutuelles agricoles et les syndicats agricoles à vocation générale. En outre, siège un représentant forestier issu du CRPF, directement nommé par ses pairs. Soit une assemblée de 45 personnes. Le matériel de vote nécessaire aux élections sera envoyé à l’adresse des 25 500 électeurs entre le 16 et le 18 janvier. Ils devraient donc recevoir ces plis au plus tard le 20 janvier. Les électeurs pourront renvoyer leur bulletin de vote dès réception et jusqu’au 31 janvier au plus tard, le cachet de La Poste faisant foi. Il conviendra de voter pour une liste entière, rayer ou ajouter un nom revenant à rendre son bulletin nul. Les derniers votes arriveront donc en préfecture autour du 3 février. Le dépouillement est programmé le 5 février. Les résultats devraient être connus le soir-même et officiellement communiqués le lendemain. L’installation d’un bureau doit se faire dans le mois qui suit. Le nom du nouveau président devrait être connu fin février.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière