Aller au contenu principal

Circulation
Quand puis-je rouler à 50 ou 60 km/h avec mon tracteur ?

Les tractoristes livrent en France des tracteurs roulant à 50 km/h ou 60 km/h, mais est-il possible de circuler sur la voie
publique à cette allure en toute légalité ? Le Code de la route est assez restrictif à ce sujet.

Tracteur sur la route
Le fait que le tracteur soit réceptionné pour rouler à une vitesse supérieure à 40 km/h ne donne en aucun cas le droit de s’affranchir du Code de la route français.
© © M. Portier

Les tracteurs ont longtemps été limités par construction à 30 km/h, afin de satisfaire à la réglementation. En 1998, l’évolution de la législation a permis de porter leur allure maximale à 40 km/h et, depuis 2018, le règlement européen autorise leur homologation à 50 ou 60 km/h, voire plus pour les modèles équipés notamment du freinage ABS.
Le fait que le tracteur soit réceptionné pour rouler à une vitesse supérieure à 40 km/h ne donne en aucun cas le droit de s’affranchir du Code de la route français. Celui-ci prévoit d’ailleurs, dans l’article R.413-12-1, que : « La vitesse des ensembles agricoles constitués d'un véhicule à moteur et d'un véhicule remorqué est limitée sur route à 25 km/h. Toutefois, pour ces ensembles agricoles, la vitesse limite est portée à 40 km/h si chaque véhicule constituant l'ensemble a été réceptionné pour cette vitesse et si leur largeur hors tout est inférieure ou égale à 2,55 mètres ».

La remorque définit l’allure maximale
En clair, c’est l’homologation à 25 ou 40 km/h de la remorque qui définit l’allure maximale sur la voie publique. Pas question donc de rouler à plus de 40 km/h avec un tracteur attelé.
Une exception est toutefois accordée aux véhicules remorqués homologués à 40 km/h qui mesurent moins de 2,55 mètres de large par construction et atteignent au maximum 3 mètres en raison de la taille de leurs pneumatiques. Ceux-ci peuvent en effet circuler à 40 km/h. Avec les outils portés, la limite de 2,55 mètres de large s’applique également pour rouler à 40 km/h.
Pour les matériels de plus grande envergure, c’est 25 km/h.

Un flou dans la réglementation
Concernant les tracteurs homologués à plus de 40 km/h, le Code de la route manque de clarté quant à leur vitesse maximale autorisée sur route. En effet, en février 2020, questionné à ce sujet par Axema (Syndicat français des acteurs industriels des agroéquipements de l’agroenvironnement), le ministère de l’intérieur a écrit que l’article R.413-12-1 […] ne vise que les « ensembles agricoles » - définis par cet article comme étant « constitués d’un véhicule à moteur et d’un véhicule remorqué » - et que par conséquent un véhicule agricole non attelé peut être autorisé à rouler au-delà de 40 km/h. « Nous déduisons de ce message qu’un tracteur utilisé en solo peut circuler à sa vitesse d’homologation (50, 60 km/h…), en respectant la limite indiquée sur les panneaux de signalisation routière. Cependant, le terme non attelé appelle à l’interprétation. Si nous considérons qu’un tracteur avec un outil porté à l’avant et/ou à l’arrière entre dans cette catégorie, la vitesse pourrait alors être supérieure à 40 km/h avec un matériel mesurant moins de 2,55 mètres large », souligne Guillaume Bocquet, responsable technique à Axema.         
 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière