Aller au contenu principal

Groupama prévention
Prévenir le risque d’incendie des bâtiments agricoles

Chaque année, des incendies de bâtiments agricoles sont à déplorer. Leurs conséquences sont parfois dramatiques et leur coût est souvent élevé.

© Pascal Le Douarin

On connaît les risques liés à la fermentation des fourrages. D’autres causes peuvent être à l’origine d’incendie sur une exploitation agricole. Pour lutter contre ce danger, Groupama rappelle les différents facteurs de risques ainsi que quelques précautions simples. Quelles sont les principales sources d’inflammation responsables des incendies de stockages agricoles ? L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) les a regroupées en sept catégories :

- les surfaces chaudes : la surface d’un pot d’échappement, d’un moteur d’engin … à proximité ou contre un stockage de type  fourrage.

- les flammes et les gaz chauds incluant des particules chaudes : les vapeurs d’un diesel mal réglé, d’un séchoir en contact prolongé avec des matières combustibles.

- les étincelles d’origine mécaniques : machine à meulage, travaux de soudure ou frottements d’appareils mal réglés.

- les appareils et installations électriques : échauffement des installations électriques défaillantes, faux contact suite à des câbles dénudés ou détériorés en particulier par  des rongeurs.

- la foudre.

- l’électricité statique : lors de remplissage de silos ou de convoyage par bandes transporteuses de céréales.

- les réactions exothermiques, auto échauffement qui conduit à une auto inflammation : fermentation du fourrage rentré trop vert, du maïs trop  humide ou d’ensilage mal compacté ou réaction lors de mélange d’engrais à base de nitrate d’ammonium avec des produits incompatibles, en général suite à un mauvais stockage.

À lire dans le Réveil Lozère n°1213 du 13 juin 2013, en page 7.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière