Aller au contenu principal

Près d'un quart du premier pilier pour les éco-régimes

En moyenne dans l'UE, les aides découplées représenteront 64 % des paiements directs de la prochaine programmation de la Pac (2023-2027), suivies par les éco-régimes (24 %) et par les paiements couplés (12 %), d'après une étude.

© Véronique Rychembusch

Selon un récent rapport de l'Institut Thünen, les États membres se montrent prudents dans l'utilisation qu'ils comptent faire des éco-régimes. En moyenne, dans la prochaine programmation (2023-2027), ils consacreront 24 % des paiements directs aux éco-régimes, contre 25 % minimum requis par la Commission européenne. D'après l'étude, qui analyse les premières versions des projets de plans stratégiques nationaux (PSN) soumises par les États membres, la France fait bonne figure avec 25,1 % des paiements directs dirigés vers les éco-régimes. L'Allemagne prévoit de son côté d'y consacrer 22,9 %. Le maximum monte à 30 % pour la République tchèque, alors que la Suède a l'un des plus faibles pourcentages avec 19,8 %. « Près de 87 % de ces fonds sont consacrés aux interventions en faveur du climat, de l'eau et du sol et de la biodiversité », précise le rapport. Quelque 7 % sont attribués au bien-être animal et 6 % à l'agriculture biologique. « L'introduction des éco-régimes dans le premier pilier oblige les États membres à renforcer fondamentalement leurs ambitions en matière de politiques environnementale et climatique », confirme l'Institut Thünen.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière