Aller au contenu principal

Préparer la filière AOC cantal à la sortie du nouveau décret

Le Cif veut anticiper la sortie du nouveau décret régissant l´AOC cantal, qu´il espère pour 2007. Il va aller à la rencontre des producteurs pour les préparer à cette échéance.


La démarche de réécriture du cahier des charges de l´AOC cantal pourrait aboutir en 2007 avec la signature du nouveau décret régissant l´appellation. "Ce décret doit être le détonateur d´une nouvelle dynamique de filière", souligne Michel Lacoste, président du Comité interprofessionnel des fromages (Cif). Sans attendre, le Comité va donc engager en 2006 un certain nombre d´actions destinées à permettre aux acteurs de la filière de s´adapter aux nouvelles conditions de production, de transformation et d´affinage définies dans le projet de décret. Dix réunions d´information destinées aux producteurs vont être organisées, les premiers audits d´exploitation lancés, le fonctionnement interprofessionnel du Cif va être réformé, les producteurs de lait seront appelés à cotiser pour adhérer... Certaines de ces actions sont déjà enclenchées. Ainsi, le Cif a-t-il entrepris de revoir ses statuts, "à la fois pour assurer une meilleure représentativité des différentes familles de la filière et lui donner plus d´autonomie vis-à-vis de la tutelle de l´Etat", explique Michel Lacoste.

Les producteurs mieux représentés

Le nombre de représentants des producteurs passera de 4 à 8, à parité avec le collège des transformateurs et affineurs qui comptera lui aussi 8 représentants au total. Le président et le directeur du Cif ne seront plus nommés par le préfet mais par le conseil d´administration. Les fédérations qui désigneront leurs représentants au Cif ne seront par ailleurs plus nommément citées dans les statuts : ce sont les pouvoirs publics qui détermineront la liste des fédérations représentatives admises à désigner des représentants. Une "section salers" composée d´affineurs et producteurs va être mise en place : elle remplacera l´actuelle "commission permanente salers", qui ne regroupe que des producteurs et "n´avait pas d´existence juridique". Des propositions qu´il reste à faire valider en Conseil d´Etat. Concernant l´AOC cantal, la volonté du Cif est clairement d´anticiper la sortie du nouveau décret. "Des actions auprès des producteurs, des transformateurs et des affineurs seront enclenchées en 2006 pour les sensibiliser, les impliquer, et leur permettre d´anticiper les adaptations nécessaires à la signature de la déclaration d´aptitude liée au nouveau décret", explique le président du Cif.

Une cotisation interprofessionnelle

Demain, les producteurs de lait devront faire le choix ou non d´adhérer à l´AOC, et signer une déclaration d´aptitude. En signant, ils s´engageront à acquitter une nouvelle cotisation interprofessionnelle. "Nous souhaitons en effet que le financement de la démarche AOC soit assuré à parité par les producteurs et transformateurs/affineurs", précise Michel Lacoste. "Le succès de la démarche passe certes par le respect du cahier des charges, mais plus encore par l´implication des producteurs, qui suppose elle-même qu´ils soient financièrement associés à la bonne marche de la filière", dit-il. Le Cif se prépare encore à la sortie du décret en recherchant les moyens de mieux valoriser le cantal. Il a lancé une enquête auprès des consommateurs avec l´Afa (Association des fromages d´Auvergne) pour définir les axes de communication qui seront employés pour accompagner la commercialisation du produit. Le Comité a encore confié à un juriste la mission d´étudier les moyens de renforcer "l´approche collective", autrement dit de "faire en sorte que la concurrence entre entreprises se fasse à la hausse et non à la baisse, tout en respectant les règles de concurrence".

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière