Aller au contenu principal

Prendre la main sur la communication

La semaine dernière, étudiants et agriculteurs ont travaillé main dans la main pour améliorer l’image de l’agriculture auprès du grand public.

Les différents groupes d’étudiants ont détaillé leurs projets devant les agriculteurs du secteur.
Les différents groupes d’étudiants ont détaillé leurs projets devant les agriculteurs du secteur.
© HC

Lassés de voir la profession agricole décriée dans les médias et sur les réseaux sociaux, les agriculteurs d’Évaux-les-Bains ont décidé de reprendre les choses en main en cherchant des moyens de communiquer à leur tour pour mettre en valeur les aspects positifs de leur métier. Ils se sont donc mis en rapport, entre autres, avec le Pays de Combrailles en Marche, le pôle design du lycée Raymond-Loewy à la Souterraine et l’école d’architecture et de paysagisme de Bordeaux, bien plus aguerris qu’eux à la communication.
Durant une semaine, les 60 étudiants des deux établissements se sont immergés dans l’agriculture creusoise avec des yeux neufs, la plupart étant à l’origine totalement ignorants des multiples facettes du métier d’agriculteur. Les visites (notamment au Gaec de la Couture), conférences et rencontres leur ont permis de dégager 8 pistes de travail afin de mettre en valeur le travail des agriculteurs auprès du grand public.

8 projets les pieds sur terre
Plusieurs projets sont de l’ordre de l’événementiel. Il s’agirait d’organiser des festivités autour du monde agricole, chacune favorisant un axe du travail de l’agriculteur : une fête au sein de la Cuma, des portes ouvertes dans les exploitations ou encore un festival culturel.
D’autres projets créent un lien entre le loisirs de la promenade ou de la randonnée plus sportive et la découverte du rôle de l’agriculteur dans le modelage des paysages, à travers la valorisation des haies ou encore la découverte de l’utilité des équipements. L’un de ces chemins balisés fait le lien avec le pôle thermal de la ville d’Évaux-les-Bains avec un parcours sportif et bien-être. On trouve également un projet de label garantissant une réduction des émissions de carbone, ou encore la création d’un groupe de travail sur la valorisation de bois de haie dans le design.
Chacun de ces projets a été détaillé par les étudiants devant les agriculteurs du secteur. Ils sont enthousiastes : « Plusieurs projets sont tout à fait faisables à peu de frais » notent-ils. « Ces étudiants ont dû ingurgiter beaucoup d’informations en peu de temps, ils ont tout compris et en ont ressorti des choses vraiment très intéressantes. Ils sont allés beaucoup plus loin que ce que l’on envisageait au départ », conclut Alain Parbaile, président de la FDGeda.
Désormais, l’objectif est la concrétisation de ces recherches, nul doute que les étudiants y seront associés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière